some image

Actualités plongée


Plongée au Soudan: l'épave du Blue Belt hors de portée

épave,blue belt,soudan,mer rouge 0 commentaire 362
Plongée au Soudan: l'épave du Blue Belt hors de portée
L'épave du Blue Belt au Soudan, un cargo de plus de 100m de long, rempli de véhicules nippons et également appelé "l'épave aux Toyota" a glissé le long du récif pour s'arrêté bien plus bas. Durant plus de 30 ans cette épave était encore accessible en plongée loisir, le haut étant à 18m de fond et le bas à 80m. Maintenant seuls les plongeurs tek auront accès à cette épave car cette dernière est maintenant au moins profond à 70m, le reste de l'épave gisant à plus de 100m.

C'est le Capitaine Jérôme Arnaud qui a découvert la petite escapade de notre épave il y a quelques mois. A bord de son navire il a essuyé de fortes rafales de vent et une mer anormalement déchaînée dans le secteur où se trouve l'épave. C'est sans aucun doute la cause de la migration de cette épave. Les vents et les vagues provoquent d’importants mouvements d'eau ainsi que de forts courants. Ces événements ayant eu raison de l'épave.
On peut supposer que l'épave du Blue Belt devait être tout de même pas si stable que ça car arriver à déplacer, ou plutôt basculer un bateau de plus de 100m de long, bien posé sur le fond, relève de l'impossible. Il devait donc être plus ou moins en équilibre. Les courants et la houle ont donc réussi à le faire basculer en bas du récif.

La mer rouge a donc perdu une plongée épave de plus... Lire la suite

Plongée sur le France, dans le lac d'Annecy

0 commentaire 342
Mis en service en 1909, le France, dernier bateau français équipé de roues à aube, a sombré dans la nuit du 12 au 13 mars 1971, dans le lac d'Annecy, au large de l'Impérial. Depuis son désarmement en 1962, l'ancien fleuron de la compagnie des bâteaux à vapeur du lac d'Annecy était ancré au large de la rive. Sa disparition qui reste mystérieuse, a profondément ému les Annéciens, très attaché à ce symbole "Belle époque" du tourisme en Haute-Savoie. Aujourd'hui encore, l'impressionnant bâtiment qui repose par 40m de fond reste une attraction touristique qui attire des plongeurs venus du monde entier pour visiter l'épave. Eric Wenger, Catherine Allard et Serge Tarrago ont plongé cet été et ont partagé cette vidéo sur les réseaux sociaux... Lire la suite

Le P-47 Thunderbolt pillé par des plongeurs!

0 commentaire 415
Le P-47 Thunderbolt pillé par des plongeurs!
Un chasseur américain, datant de la 2de Guerre mondiale, immergé au large de Santa Severa, dans le Cap Corse, a été la cible d'un pillage en règle, a constaté dimanche 21 juillet, le responsable d'un club de plongée, alors qu'il effectuait une promenade sur le site sous-marin.

C'est lors d'une plongée dimanche matin, que Stéphane, responsable du club de plongée de Santa Severa (Haute-Corse) a fait le triste constat.

Des pièces d'un P-47 Thunderbolt, chasseur américain de la 2de Guerre mondiale, remarquablement conservé jusqu'alors, avaient été non seulement volées, mais l'épave avait été également détériorée.

"Tout le tableau du poste de pilotage a été démonté. L'aile gauche de l'appareil a été découpée pour faciliter la récupération des mitrailleuses et des balles", a-t-il expliqué.

"Une véritable catastrophe" pour le plongeur dont le site, figure surtout comme "un patrimoine de l'histoire de la Corse" à préserver. Lire la suite

Plongée épave à Chypre

0 commentaire 426
Plongée épave à Chypre
A seulement quatre heures de vol de la France, Chypre offre aux amateurs de plongée de tous niveaux des spots regorgeant de nombreuses espèces de poissons et d’une flore sous-marine riche et varié.

La douceur du climat et la chaleur de ses eaux transparentes, dont la température oscille entre 16 et 27°C, font de Chypre une destination plongée qui permet de profiter du beau temps pendant une grande partie de l’année. Peut être moins connue que certaines autres destinations phares de plongée en Méditerranée telles que l’Egypte, Chypre propose néanmoins aux amateurs de plongée un paysage sous-marin grandiose jonché de récifs regorgeant d’une grande variété d’espèces de poissons, d’éponges, de coraux, d’anémones de mer, de poulpes, de bancs de moules et d’oursins. Les plus chanceux croiseront des tortues de mer, qui sont présentes autour de l’île grâce à un projet de protection de leur lieu de ponte. Les plongeurs les plus aguerris pourront quant à eux explorer des grottes sous-marines impressionnantes, des tunnels ou encore des épaves. A noter qu’à Chypre, l’absence de courants dangereux et de marées rend la plongée accessible à tout le monde, du débutant au plongeur expérimenté.

L'un des meilleurs piqués d'épave au monde Lire la suite

Plongée sur l’épave d’un cargo

0 commentaire 507
Plongée sur l’épave d’un cargo
Une association inventorie et identifie les épaves de la Manche pour retracer l’histoire des navires engloutis

L’association s’appelle le GRIEME, comme Groupe de Recherche et d’Indentification d’Epaves en Manche Est. Elle regroupe des plongeurs expérimentés, habitués à plonger en milieu dangereux, dans les eaux glacées et par faible visibilité. Des nageurs qui plongent aussi dans les archives de différents pays pour inventorier les navires d’hier et retracer leur dernier parcours.
Les plongées sur les épaves leur permettant, en prenant des mesures et des photos, de donner avec certitude un nom aux épaves reposant sur le fond de la mer. Lire la suite

Plongée sur l'Empress

0 commentaire 759
Plongée sur l'Empress

L’histoire et le destin de l’Empress of Ireland touchent beaucoup les plongeurs. L’un d’eux, Simon Pelletier, a visité l’épave à 350 reprises !
 
À l’emploi de l’Institut maritime du Québec, Simon Pelletier est aussi propriétaire d’Expertise maritime Diveteck, située à Sainte-Luce-sur-Mer, et membre de la coalition pour la protection de l’Empress of Ireland. Après avoir effectué 350 plongées sur l’épave, Simon Pelletier éprouve toujours de l’émotion à visiter ce lieu unique. « L’épave est encore superbe et j’y vois des choses nouvelles à chaque fois. Ce navire magnifique était aussi luxueux que le Titanic qui était simplement plus grand. »
 Simon Pelletier précise que rien ne se compare à une plongée sur l’Empress, mais qu’il faut avoir une bonne expérience pour l’apprécier vraiment. « Des plongeurs de grande renommée viennent de partout dans le monde pour découvrir l’Empress of Ireland. La visibilité est variable, au fond de l’eau, mais on y fait chaque fois des découvertes. Dans deux ans, alors que l’on célébrera le 100e anniversaire du naufrage, nous verrons certainement un engouement encore plus grand chez les plongeurs. »

Lire la suite

Des racines et des ailes: plongée dans le lac Vouglans

0 commentaire 1258
Des racines et des ailes: plongée dans le lac Vouglans

Des plongeurs mandatés par l’émission de France 2 « Des racines et des ailes » sont allés, hier, débusquer la chartreuse, un fleuron du patrimoine jurassien englouti dans les profondeurs du lac de Vouglans
« Nous voulions mettre les lacs du Jura en valeur. Quelqu’un m’a parlé de la chartreuse engloutie du lac de Vouglans. Ca m’a tout de suite fait rêver », explique la réalisatrice Katia Chapoutier.

L’équipe d’Eclectic Production mandatée par l’émission « Des racines et des ailes » pour réaliser un film sur le patrimoine du Jura, a donc embarqué hier, a bord du bateau d’Aquatix, la seule structure de plongée professionnelle du département. Selon Katia Chapoutier, le patron d’Aquatix, Grégory Tourreau est « la référence pour cette plongée ». La réalisatrice l’a donc d’abord déniché, lui. « Le problème, c’est que mon caméraman, Damien, est excellent. Mais je ne pouvais pas lui demander de plonger à cinquante mètres de profondeur pour filmer l’édifice », sourit-elle. Greg Tourreau a donc présenté à Katia l’un de ses clients belge, Thierry Hustin, un fan de vidéo subaquatique. L’homme a déjà filmé la chartreuse en plongée. « Nous avons visionné son travail et nous l’avons trouvé très bon ». Voilà pour la partie technique. Mais qu’aurait été ce film réduit aux seules images ? C’est là que Greg est à nouveau intervenu en avançant le nom d’un autre de ses clients, le plongeur dijonnais Gérald Naigeon.

« Depuis qu’il a découvert la chartreuse, il est tombé amoureux des lieux, il est devenu un véritable spécialiste de son histoire », souligne Katia.

Tout ce petit monde s’est retrouvé, en début d’après-midi, amarré à l’une des bouées qui signalent le site de plongée à quelques encablures du port de la Mercantine. Deux plongées étaient envisagées. Après la première, un débriefing des images sur la plage a montré qu’une seconde immersion n’était pas nécessaire.

Manifestement, Thierry Hustin avait fait du bon boulot dès le premier passage. L’idée des producteurs de l’émission patrimoniale était de mettre en lumières les trésors cachés du Jura.

Lire la suite

Plongée épaves en Corse

0 commentaire 855
Plongée épaves en Corse

L'Insuma coulé par 44 m de profondeur. Construit en 1938 et saisi en 1943 par la Kriegsmarine (marine de guerre allemande), ce yacht anglais est reconditionné en navire de guerre et rebaptisé « UJ6072 ». Attaqué en septembre 1943 par des torpilleurs italiens en sortant du port de Bastia pour finalement couler devant Pietracorbara par 45 m de fond. Une belle épave qui conserve toujours la tourelle de son canon.

Située au centre de Mare Nostrum, la Corse est un écueil incontournable depuis 2 500 ans pour tous ces intrépides marins antiques. Les flottes étrusques, grecques, romaines et bien d'autres civilisations de la mer sont venues sur ses rivages escarpés trouver un refuge bien mérité. Et ces grands navigateurs ont laissé derrière eux bon nombre de leurs navires naufragés.
 
Les siècles sont passés sur cette île bénie des dieux et les deux derniers conflits mondiaux ont laissé à leur tour des traces de ces combats maritimes et aériens. Navires de guerre ou de commerce mais également des avions de combat enrichissent dorénavant le patrimoine archéologique de la Corse. À travers de superbes clichés, deux aventuriers des temps modernes, Stéphan Le Gallais et David Paoli nous invitent à découvrir ces épaves mythiques qui gisent pour certaines dans les grandes profondeurs de la Méditerranée. « C'est auprès des pêcheurs professionnels que nous récoltons nos principales informations. Mais également en fouinant dans les archives ainsi que sur internet.

Lire la suite

Plongée blockhaus à Arcachon!

0 commentaire 1023
Plongée blockhaus à Arcachon!

Petit à petit, les plongeurs et membres de Gramasa mettent à jour les secrets des bunkers du Mur de l'Atlantique. Du Cap-Ferret à la dune du Pilat, sur terre ou sous la mer, les colosses de béton vont bientôt finir par parler.

Vendredi matin, 8 heures, plage du Petit-Nice. Il tombe des cordes et les plongeurs du Gramasa ont rendez-vous sur la plage où seuls quelques pêcheurs ont eu le courage de poser leurs cannes. Pour l'équipe des quatre plongeurs et du chef des opérations, Laurent Prades, qui veille au bon déroulement de l'immersion depuis le sable, le moment du briefing est venu. La plongée durera près de soixante minutes. Marc Mentel est le chef de mission. Il est accompagné d'un dessinateur et photographe, Alain Truchot, et de deux scientifiques, Benoît Gouillieux (Station marine d'Arcachon) et Yoann Aumond (encore récemment missionné par l'Institut du milieu aquatique). Les deux derniers s'attellent à l'inventaire et à l'étude de la faune sur et autour des six blockhaus, immergés au pied de la dune du Pilat (lire par ailleurs).

Lire la suite

Plongée sur 250 amphores

0 commentaire 861
Plongée sur 250 amphores

Réimmergées 60 ans après leur découverte par le commandant Cousteau, elles sont désormais accessibles à tous les plongeurs amateurs

Mise à la disposition du Neptune Club par le Drassm, la "suceuse-souffleuse" a permis de dégager le périmètre où ont été immergées les amphores, puis de réensabler chacune d'elles.

Les passionnés de plongée devront absolument inscrire cette sortie à leur programme, tant il est exceptionnel de pouvoir survoler, approcher et même toucher en toute sécurité et en toute légalité, un gisement de près de 250amphores parfaitement authentiques.

C'est donc la belle surprise qui attend désormais les plongeurs dans la calanque Debié, sur l'archipel du Frioul, où les bénévoles de l'association Soldats de France - Neptune Club ont procédé, hier, à l'ultime campagne d'immersion de ces émouvants vestiges du passé.

Cédées par le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm), 150 amphores sont en effet venues rejoindre la centaine qui avait été déposée l'an dernier au même endroit et dans les mêmes conditions, donnant au site une configuration encore plus proche de la réalité.

Trois ans plus tôt, Richard Rech, président du Neptune Club, avait eu vent des intentions du Drassm de se débarrasser de centaines d'amphores devenues très encombrantes car incomplètes (dépourvues de cols ou d'anses) et ne présentant plus d'intérêt scientifique. Il avait alors proposé au directeur du Drassm, Michel L'Hour, et à son adjoint Patrick Grandjean, de les remettre à l'eau pour en faire un lieu de plongée. Projet jugé suffisamment digne d'intérêt par le Drassm pour que ce dernier mobilise ses scientifiques et accompagne le Neptune Club dans sa démarche. La première phase achevée, Michel L'Hour effectuait une plongée sur le site et, conquis par le résultat, décidait d'attribuer des amphores supplémentaires. Dans le même temps, un autre gisement était reconstitué sur la Côte bleue, dans la calanque de Niolon, avec la collaboration de l'UCPA.

Pour ce second volet de l'opération "Debié", les grandes manoeuvres avaient débuté tôt hier matin avec le transport des amphores à dos d'homme -elles pèsent 25kg chacune!- entre leur lieu de stockage, dans l'ancienne chapelle du Fort Saint-Jean, et le Lisieux, petit chalutier devenu le bateau de plongée du Neptune Club.

Parvenue sur le site, une première équipe de plongeurs basculait dans une eau à? 16ºC, plutôt fraîche pour la saison, et, à l'aide d'une puissante "suceuse" prêtée par le Drassm, dégageait en l'aspirant le fond sablonneux.

Lire la suite