some image

Actualités plongée


Prospection archéologique subaquatique à Hyères

0 commentaire 992
Prospection archéologique subaquatique à Hyères

PROSPECTIONS ARCHEOLOGIQUES SUBAQUATIQUES A HYERES

Depuis de nombreuses années les membres de l’association hyéroise AREVPAMi sillonnent le fond des mers à la recherche de vestiges archéologiques subaquatiques et terrestres. Ainsi, au cours des deux dernières années , l'équipe de plongeurs a prospecté de façon systématique les fonds hyérois afin de contribuer à la Carte Archéologique entamée par l’institution officielle, le DRASSM

Les plongeurs de l’AREVPAM ont parcouru la rade de la Badine anciennement point de ralliement de plusieurs flottes dans l’Histoire, notamment celle de Saint-Louis rentrant de croisade. La découverte de trois énormes ancres du XVIIIème siècle et de plus de 3 mètres de long ont ainsi été repérées, ainsi que de nombreux autres vestiges datant de l’Antiquité comme le témoignage d'une marque personnelle d'un potier de 2000 ans sur une amphore. Mais aussi des objets tels qu'un pot à moutarde* remontant au XIXème siècle, un pichet médiéval et diverses céramiques vernissés de Vallauris ou encore de la sigilée.

La rade de la Badine et sa côte ont également servi de zone de tir pour exercices et pendant les différents conflits de notre histoire. Sa côte sauvage a abrité de nombreuses constructions militaires, batteries côtières et blockhaus. Ainsi lors de nos plongées nous avons découvert des boulets, des obus, des bombes, crapaud de mine à orin et des balles**.

L'ensemble des découvertes a été remis au DRASSM et au musée d'Hyères pour être un jour exposé au public. Seules les épaves contemporaines à notre siècle trouvées et les témoignages de la seconde guerre mondiale reposent encore sous l'eau.

Pour cette nouvelle année 2010, l'AREVPAM est dans l'attente d'un nouveau partenariat avec le DRASSM afin d'effectuer de nouvelles campagnes de prospections archéologiques subaquatiques sur Hyères et les alentours, sans oublier de nouvelles présentations et conférences au public.

Lire la suite

Plongée épave : l'Alcide (Carantec)

0 commentaire 3056
Plongée épave : l'Alcide (Carantec)

« Comme il est de tradition, les plongeurs de Carantec se retrouvent tous les ans, par 30 mètres de fond, près de la tourelle de Calhic. C'est à quelques encablures du château du Taureau, qu'ils commémorent le naufrage du corsaire l'Alcide qui a coulé dans la nuit du 23 décembre 1747 », explique Gilles Cochard, directeur du club.

Samedi 26 décembre, une dizaine d'hommes-grenouilles se sont retrouvés pour plonger. Ils ont barboté dans une eau fraîche, à 10° C, mais relativement claire pour tremper leurs palmes pour la dernière plongée de l'année 2009.

Après un bref rappel historique du naufrage de l'Alcide, un corsaire malouin, direction le fond du chenal pour une immersion d'une quinzaine de minutes. « La visibilité était correcte par rapport à l'an passé où l'on ne voyait pas plus loin que sa main. » Malheureusement, « la légende du chargement d'or n'a pas pu être, cette fois encore, confirmée », sourit-il.

Lire la suite

Renflouements d'épaves à Sablais

0 commentaire 1858

L'association vendéenne de vidéo et d'archéologie subaquatique (AVVAS) a célébré, mardi, le bicentenairedu naufrage de la frégate la Cybèle. Rencontre avec ces plongeurs férus d'Histoire.

Le 24 février 1809

La date correspond à la meurtrière bataille maritime qui opposa Français et Anglais à l'entrée du port des Sables-d'Olonne. Les trois frégates l'Italienne, la Cybèle et la Calypso, parties de Lorient le 23 février 1809 pour se rendre à Rochefort, furent attaquées par cinq bâtiments anglais qu'elles vainquirent.

Seule L'Italienne put rentrer aux Sables, les deux autres coulèrent : la Calypso à l'entrée du port et la Cybèle, d'abord échouée, trois jours après. La Calypso a pu être renflouée. Seul le mystère autour de la Cybèle subsiste. Les tempêtes et les houles ont « rasé » l'épave et anéanti les structures hautes en bois. Mais les parties profondes dorment encore dans le sable.

Depuis les premières descentes en 2006, des boulets et des zones métalliques, dont une recouverte de filets, ont été découverts. Car, en raison d'un trafic très important en période estival, les plongées d'exploration s'effectuent à mi-saison. L'anniversaire a été commémoré mardi à l'AVVAS par une nouvelle plongée sur les lieux supposés. Elle a fait chou blanc, faute de visibilité suffisante.

Lire la suite

L’épave du Sea Venture récupérée

0 commentaire 3109
L’épave du Sea Venture récupérée

Interdite depuis 1997 aux plongeurs, l’épave du cargo panaméen Sea Venture, coulé en 1981, vient d’être rouverte à la pratique. Une excellente nouvelle pour la discipline, puisqu’il s’agit là de la quatrième épave “visitable” dans l’ouest. Le site permet, à la différence des autres, de réaliser des plongées profondes à l’abri des courants.

Le 16 novembre 1981, le cargo panaméen Sea Venture (86 m) sombrait en baie de Saint-Paul (lire ci-contre) par 40 à 45 m de fond. Jusqu’en 1997, les plongeurs en avaient fait une étape. Mais, cette année-là, les cuves du navire, certainement corrodées, fuient provoquant une pollution sur les berges saint-pauloises. C’est le coup d’arrêt pour l’exploitation de l’épave pour la plongée. Les autorités l’interdisent. Elles prennent par ailleurs, après dix-sept ans d’“insouciance”, la mesure du danger écologique que représente le Sea Venture. Il faudra encore plusieurs mois avant de mener les opérations de dépollution ad hoc. En avril 1998, la société grenobloise Hydrokarst et la Marine nationale vident les cuves du fuel léger qui s’y trouve encore. Depuis, l’arrêté est resté en vigueur enfoui dans les archives des services de l’État. Il y a un mois, les gérants du club de plongée portois le Dodo Palmé, et notamment Emmanuel Rothé, ont décidé d’exhumer ce vieux dossier. Retrouver l’arrêté a d’ailleurs nécessité a priori des fouilles en règles dans les archives. Mais, une fois débusqué, rien ne semblait s’opposer à son retrait. Un nouvel arrêté en date du 24 septembre 2008 a torpillé l’ancien. Celui-ci considère que “le Sea Venture ne représente plus une source de pollution marine, ni un danger pour la sécurité des plongeurs ou de la navigation maritime”.

Lire la suite

Plongée sur le Schiaffino XXIV

0 commentaire 3276
Plongée sur le Schiaffino XXIV

Le Schiaffino XXIV, en 1934, le drame...

En décembre 1934, ce navire de la Compagnie algérienne de navigation fait escale à Port- Saint-Louis-du-Rhône avant de mettre le cap sur Sète, dernière étape prévue avant son retour vers l'Algérie. Le vent est au sud-est, la houle est forte, le bateau peut-être trop chargé. Sans lancer le moindre appel au secours, le Schiaffino sombre corps et biens. Avec les vingt et un hommes qui se trouvaient à bord et deux femmes, dont celle du capitaine. Son naufrage ne sera signalé que plusieurs jours après, lorsque les pêcheurs découvrent, en mer comme sur la plage, des ballots de liège et une bouée au nom du bateau.

70 ans après...

Le 11 novembre 2004,un professeur de mathématique de Pérols (Hérault),  Jean-Yves Gascard se rend sur place. Accompagné de deux autres membres du club CNRS Carnon, cet homme de 55 ans est bien décidé à explorer l'épave du Schiaffino XXIV . Tout se passe bien mais à la fin de la plongée, à six mètres de la surface, ean-Yves Gascard décide e redescendre. Il veut retrouver la corde avec laquelle ils ont amarré leur propre bateau à l'épave. Il se trouvaient au dernier palier de décompression et n'est jamais remonté.

Lire la suite

Après le déluge... Le Donator

2 commentaires 10161

24 mai: arrivée sur la presqu’île de Giens par le temps menaçant. Le vent d’est - le Ponant s’installe pour 4 jours. La mer est déchaînée. Les seules sorties possibles: l’ouest de la presqu’île; l’Anse aux Blés ou La Pointe des Chevaliers. Boff. Je préfère apneer avec ma sirène dans le secteur, assez abrité, du Port du Niel- site paradisiaque et célèbre à cause du tournage de quelques scènes du Grand Bleu.

Lire la suite

Donator : Sauvetage spectaculaire

0 commentaire 1453

28 mai dernier les rares plongeurs de ce jour sur le site Donator-Grec (mer extr. agitée apres la tempete accompagnée de vent d'Est) ont ete temoins d'ub sauvetage spectaculaire sur la balise d'accrochage du celebre Donator.

Vers 9h30 un catamarin (style plongeurs aises!!!) etait accroché sur la balise du Donator. Pendant la manoeuvre d'accrochage la foule a fait basculer le navire, le bout a sectionnéle doigt d'un ^plongeur. Ube vedette des douanes et un helico ont intervenu sur le site pour helitroiller la victime.

En arrivant sur le site nous avons antendu sur lka VHS l'appel au secour. Nous nous sommes approchesmoteur coupe du catamarin (qui ne possedait pas pavillon ALPHA)Une fille sur le pont nous faisait les grand signes des mains pour nous signaler les plongeurs!!! Qui en effet effectuaient leurs paliers en pleine eau sans les parachutes!!!

Lire la suite

Sous-marins du Var (deuxième partie)

0 commentaire 2025

L’Amazone III, alias S-639, est-le troisième bâtiment de la bande des quatre. Comme ses quatre sister-ships il est construit dans l’Arsenal de Cherbourg. Amazone entre en service actif en juillet 1959. De 1959 à 1963 le sous-marin est basé à Mers-El –Kébir et participe à la surveillance des côtes pendant la guerre d’Algérie.

En 1963 il regagne Toulon, ou il subi 2 carénages, puis effectue ses missions en Méditerranée. En 1975 la flotte des sous-marins en Méditerranée se compose de 4 bâtiments de classe Aréthuse et de sept bâtiments de classe Daphné. Pendant cette année la Marine Nationale ouvre ses portes exceptionnellement, le public peut visiter l’Amazone mais aussi: Argonaute, Flore, Diane, Doris et Venus.

En 1980 l’Amazone est désarmée, en 1981 sa coque est débaptisée et reçoit le numéro Q- 616. En première instance le sous-marin est donc condamné à la mort par démolition. .Mais en 1985 le paiement pour la coque n’est toujours pas effectué. Les autorises changent alors d’avis et révisent leur sentence: l’Amazone servira comme cible de tir! En 1989 pendant la guerre de Liban la France décide d’affirmer sa présence au Moyen Orient. Le Var, Le D’Estienne d’Orves et le Duquesne sont prévu pour le départ. Le 9 août le Mérou remorque la coque d’Amazone, escorté par la Girelle. A la tombée de nuit la frégate Duquesne sort discrètement de l’arsenal.. Le lendemain matin les navires reviennent à Toulon, après avoir accompli la sale besogne. L’Amazone a servi de test pour le missile Malafon. La mission sur les côtes libanaises peut commencer.

Lire la suite

Sous-marins du Var (première partie)

0 commentaire 2951
L’ARIANE OU LA FIN D’UN MYTHE

Le sous-marin est le seul type de navire, qui navigue, comme son nom l’indique- sous les mers. C’est pour cette raison l’épave d’un sous-marin est une épave par excellence. Le milieu confiné se prête bien aux films de suspense. Les plongeurs en raffolent, mais les autorises militaires aussi. Voici une brève histoire de l’Ariane et d’autres sous-marins du Var.

Depuis les siècles l’homme rêva de voler dans les airs, se déplacer sous l’eau, marcher sur la Lune. Jules Verne et les autres l’ont décrit. Au vingtième siècle ces nouveaux mythes deviennent réalité. Dans ce « siècle des lumières» Le Prieur et Cousteau inventent le scaphandre autonome, ont construit les aéronefs, les fusées et les sous-marins.

Dans les années 50 voie le jour la première série des sous-marins francais de nouvelle génération, construits sous la direction de M. Girousse, dits de classe Aréthuse. Puis viennent ceux de classe Daphné. Ces bâtiments, pour la plupart- sont baptisée avec les noms empruntés au mythologique antique. Le mythe est enfin officialisé.

Lire la suite

Plonger en solo :

0 commentaire 2417

Plonger seul, selon tous les organismes de plongée sous-marine, cela ne se fait pas.

Mais pourtant, de temps en temps, les plongeurs expérimentés s’immergent en solitaire dans le cadre de plongées officielles, au sein d’un club de plongée, affilié lui-même à une des fédérations subaquatiques.

Cette «discipline» de plongée en bouteille est pratique généralement pendant les sorties «épave profonde.» en reliant cette dernière au navire de plongée par la procédure de l’accrochage.

Pourquoi accrocher une épave?

Certaines épaves intéressantes et très convoitées, de la Méditerranée française se trouvent sur les grandes profondeurs (par exemple: Le Grec, Le Donator.)

 

Lire la suite