some image

Actualités plongée


Plongée en Mer rouge

1 commentaire 3278

samedi 21 juillet 2007 sur RSR (Radio Suisse Romande).

Sonia Zoran est allée dire bonjour aux poissons en compagnie de Vincent Sorgius.

Il a quitté son métier de chef de réseau informatique pour devenir professeur de plongée à Hurghada, en Egypte.

Nouvelle diffusion de l'émission du 15 juillet 2007.

Sonia Zoran s'est toujours demandée qui étaient ces hommes et ces femmes qui décident un jour de travailler sous l’eau…

Evidemment, là, sur le ponton de la base Subex à El Quseir, en Mer Rouge, à quelque 150 km au sud d’Hurghada, ce n'est pas le moment de poser trop de questions, parce que Vincent et Ashraf sont en train de vérifier que tout le monde a tous les tuyaux bien placés. Il s'agit de n'oublier aucun un détail…

Sonia avait repéré le prof' de plongée Vincent Sorgius à son prénom et à une photo comique affichée à la base de plongée. Juste en dessous, il était noté que son dernier métier était "chef de réseau informatique". Un grand écart comme elle les aime, parce qu’ils manifestent un drôle de caractère…

Alors c’est avec lui qu'elle vous propose de passer un moment aujourd’hui. Même si vous ne mettez jamais la tête sous l’eau, que vous préférez la montagne ou les eaux presque désertées de Méditerranée, vous verrez, il y a des histoires d’hommes et de poissons qui valent celles qu’on nous raconte au cinéma…

De Nemo à la murène myope, de la crevette et son petit gobi co-locataire mais pas conjoint, Vincent aime les petites bêtes autant que les grosses…

suite

Lire la suite

Plongée à Roatan, Honduras

0 commentaire 4528

En terme de poisson tropical, le kyphose des Bermudes est un spécimen remarquable. Il est gris, long de 40 cm et a la forme d'un ballon de football... Pas vraiment le genre de bestiole que vous voulez rencontrer lorsque vous pataugez avec un tuba et des palmes.

Mais présentement, les humbles kyphoses des Bermudes ont droit à toute mon attention et ce, parce que plusieurs douzaines de ces spécimens nagent autour de moi alors que je flotte au dessus de la barrière corallienne.

Et ils ont faim.

D'abord, je ressens une couple de pincements aux doigts et aux mains, suivis de morsures exploratoires à l'épaule et au coude. Soudain, je réalise que je pourrais bien être mordu dans des zones corporelles plus sensibles et je commence à paniquer, sors ma tête de l'eau et agite les bras et les jambes pour disperser cette horde vorace.

Au même moment, mon guide, Roger, fait surface, enlève son tuba et commence à rigoler. Il est celui qui avait d'abord attiré les kyphoses en vidant un plein sac d'appâts dans l'eau pour que je puisse assister à cette frénésie alimentaire. Il m'avait averti de conserver mes extrémités le long de mon corps, mais je n'avais pas respecté cette consigne, occupé que j'étais à tenir ma caméra pour filmer sans succès ce carnage.

suite

Lire la suite

Plongée au Québec

2 commentaires 3578

Les fonds marins recouverts d'anémones et les eaux foisonnantes de poissons n'appartiennent pas uniquement aux récifs de corail des mers tropicales.

Dans son Guide des sites de plongée du Québec, l'auteur Louis Giguère nous présente ses endroits où les plongeurs peuvent nager avec les phoques, voir des homards dans leur milieu de vie, découvrir des falaises sous-marines impressionnantes et même apercevoir un requin.

1) Percé

Autour du rocher Percé et de l'île Bonaventure, on trouve plusieurs endroits exceptionnels. Des étoiles de mer multicolores, des anémones, des oursins, des crevettes, des éponges, des tanches, des phoques et parfois, des bancs de milliers de lançons peuplent les eaux de ce parc national.

2) Forillon

Une douzaine de lieux de plongée sont éparpillés au sud de la péninsule et à la pointe est de Forillon. On y découvre de nombreuses anémones, du corail mou, des homards et des forêts de laminaires. Parfois, des phoques au comportement très amical font un bout de conduite aux plongeurs.

suite

Lire la suite

Plongée sur la Grande Barrière de Corail

1 commentaire 20045
Le réchauffement climatique a détruit de nombreux coraux, mais les zones les plus affectées (le nord de la Grande Barrière) ne sont pas les plus visitées.

L'Etat du Queensland, au nord-est de l'Australie, est surnommé le "Sunshine State", l'Etat ensoleillé. Ayant Brisbane pour capitale, il s'étend sur 1,7 million de km2. Il abrite ce qu'on appelle - à juste titre - la huitième merveille du monde : la Grande Barrière de corail. Seule forme de vie visible depuis la Lune, ce fabuleux trésor naturel est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1981.

La Grande Barrière longe la côte est du Queensland sur 2 300 km. Les amateurs de plongée sous-marine la considèrent comme leur Mecque, à contempler soit en apnée soit muni d'une bouteille d'oxygène. Le Reef compte quelque 900 îles, dont 300 coralliennes (les plus intéressantes pour la plongée sous-marine), parmi lesquelles Heron, Lizard, Dunk, Magnetic ou encore la chaîne des Whitsunday. Partout, les eaux sont limpides, parfois jusqu'à 60 m de profondeur.

Dans ce gigantesque aquarium, on peut voir 400 espèces de coraux et 1 500 espèces de poissons, du plus gros (napoléons, raies mantas, requins) au plus petit (nemos) ainsi que des bénitiers géants. En juillet-août, les baleines sont l'attraction, qui passent par milliers sur leurs routes migratoires.

Le réchauffement climatique a détruit de nombreux coraux, mais les zones les plus affectées (le nord de la Grande Barrière) ne sont pas les plus visitées. La menace est cependant bien réelle. Les autorités australiennes se montrent du coup très vigilantes en matière d'écologie et imposent des normes sévères aux hôtels installés sur les îles.

OÙ PLONGER

Les centres de plongée proposent des initiations à quelques mètres de profondeur. Ceux qui n'ont pas de brevet international (tel le PADI, le plus reconnu dans le monde) trouveront là l'endroit idéal pour le passer. Compter au minimum quatre jours de stage, à raison d'une plongée par jour, assortie de cours théoriques. (divingqueensland.com.au).

Les principaux points terrestres pour se rendre sur la Grande Barrière par bateau sont Cairns, Townsville, Airlie Beach, Mackay ou Gladstone, mais il est facile de trouver des départs pour des plongées ou du "snorkelling" (palmes-masque-tuba) depuis presque toutes les villes et plages de la côte.

suite

Lire la suite

Plongée en Italie (Palerme, île Ustica)

0 commentaire 7453

TERRE D'EXIL HIER, PARADIS DES PLONGEURS AUJOURD'HUI •  Ustica, l'île aux secrets 
 
Au large de Palerme, l'île d'Ustica est réputée pour ses fonds marins spectaculaires. Mais pendant des siècles, elle fut une prison à ciel ouvert pour les droits communs et les politiques, raconte l'écrivaine Silvana La Spina.

La voici enfin : Ustica, la perle noire du tourisme sous-marin, noire comme la poix, comme la Vierge de Tindari, comme la biblique Sulamita, faisant déjà miroiter dans le lointain des abordages imaginaires. La voilà. Elle a l'air d'un mirage, d'une fée Morgane, après les heures passées à rôtir au soleil en attendant le bateau dans le port de Palerme. Les hydroglisseurs de la compagnie Siremar qui font la navette vers Ustica sont soit en avarie, soit en réparation, soit ils ne sont pas là du tout. Il ne sert à rien de protester, de se lamenter ou de porter plainte, disent-ils tous, voyageurs ou habitants de l'île. Celui qui veut aller à Ustica le fait à ses risques et périls. Et le risque est précisément de s'entendre dire par les guichetiers de la compagne de navigation "Ustica ? Non, non, aujourd'hui ce n'est pas possible. Peut-être demain."
Beaucoup de gens se sont accrochés comme moi à ce "peut-être", et maintenant voici le bateau qui avance péniblement vers le port : il a un jour et demi de retard, mais nous avons réussi. A Ustica le temps, on le sait bien, n'existe pas. C'est une île qui, pour les passionnés des fonds marins, vit au rythme des heures de décompression des remontées de plongée, au rythme des silences profonds que seuls interrompent les gargouillements des instructeurs et tout autour l'immense silence de la mer.

 suite

Lire la suite

Plongée à la Réunion

0 commentaire 1346
Le développement touristique à l’étude

La réunion qui s’est tenue récemment en mairie à propos du plan de développement touristique de la commune a réuni de nombreux acteurs particulièrement impliqués dans ce programme. Depuis cinq ans, la commune mène une politique d’animation destinée à accompagner les personnes et associations locales dans la mise en place de leurs projets et organiser le relais entre ces acteurs et leur clientèle.
Le maire Alphonse Poinine apprécie « tout le travail déjà effectué par les participants à ce projet touristique pour parvenir à la réalisation des activités existantes. Déjà sont en projet un parcours équestre, des tables d’hôte et un lieu pour la plongée sous-marine. » Il souligne également que « pour asseoir durablement l’activité touristique, il faudrait maintenant développer une stratégie particulière et propre à Touho pour capter et retenir l’attention de la clientèle touristique. C’est au travers d’une réflexion commune qu’il faut dégager un thème ou un propos spécifique qui n’existent pas encore sur le reste du territoire. » Certains ont déjà quelques idées que l’on pourra découvrir dans les tout prochains mois.
D’ici là, tous les efforts touristiques vont se porter sur l’organisation du raid organisé par Touho le 4 août prochain.

source

Lire la suite

Plongée à Cuba

0 commentaire 2092

Sur la plage devant l'hôtel Ancon proche de Trinidad à Cuba, des vacanciers rôtissent au soleil. D'autres lisent sous un parasol de feuilles séchées ou suent devant un filet de volley en ce bel après-midi d'avril. Quelques-uns barbotent dans la mer turquoise où la tache blanche du Mangle Rojo grossit à l'horizon.

Le bateau ramène un groupe de plongeurs. Parmi les passagers affairés à débarquer bonbonnes, palmes et combinaisons, deux filles de Châteauguay : Nathalie Langevin et France Hudon ainsi que leur ami Christian Trudel, de Salaberry-de-Valleyfield.

Les trois, tous policiers, sont passionnés de plongée sous-marine. Durant leur séjour de deux semaines à Cuba, ils ont exploré les merveilles de la mer des Caraïbes quasiment tous les jours. Ces émules du commandant Cousteau ont bien voulu accorder une entrevue avec vue sur la mer au journaliste du Soleil qui, par pur hasard, résidait dans un hôtel voisin du leur ce printemps.

Après chaque excursion, les plongeurs partagent leurs expériences, s'échangent leurs appareils-photos numériques submersibles avec lesquels ils ont capturé des centaines d'images d'un monde fascinant. "Ici à Trinidad on admire les poissons et le corail. Ça ressemble à une forêt multicolore. Il y a des rouleaux mauves, d'autres jaunes comme ça", raconte Nathalie en pointant la sangle moutarde du sac à dos du journaliste.

suite

Lire la suite

Plongée à Saint Pierre

0 commentaire 3395

St Pierre est pour nous, un des hauts lieux de la plongée à travers le monde (avec les épaves coulées par l'éruption de la Montagne Pélée en 1902) : on se disait qu'il n'y aurait pas de problème pour trouver un club de plongée sur place, à St Pierre ou dans les environs ! Faux : ils sont rares, ne sortent pas tous les jours par manque de moniteur. On est passé plusieurs fois devant l'un des clubs de St Pierre et ses locaux étaient constamment fermés. Ou alors, les locaux du club ne nous plaisaient pas (directement sur le sable, avec le matériel photo, on ne voulait pas endommanger nos jouets pour un grain de sable mal placé).

L'AMELIE : une épave coulée pratiquement en face de Tropicasub, sur un fond de 10 m. En 1902, ce voilier de 50m est allé se mettre sur les rochers et pour essayer de réparer, le capitaine est venu s'échouer sur la plage (ce n'est pas un navire coulée par l'éruption de la montagne Pelée).

suite

Lire la suite

Plongées en Martinique

0 commentaire 1273

Nous avons passé deux semaines sur l'île de la Martinique. Nous n'avons pu faire que cinq plongées autour de St Pierre, avec le Roraïma à -50 mètres mais aussi une magnifique plongée sur la Caye Maréchale à une profondeur plus raisonnable (- 20 m). Il nous faudra y retourner pour plonger dans le sud de l'île.

NOUS AVONS AIME :
Le Rhum Neisson, un des meilleurs rhums agricoles que l'on connaisse surtout si celui-ci est accompagné d'un bon repas créole. Les fonds sous-marins de la Martinique sont superbes : les éponges apportent énormèment de couleurs, les crevettes, les crabes flèches. Si quelqu'un voulait nous proposer un poste d'informaticien en Martinique, on étudierait très attentivement la proposition !

Par contre, heureusement que le rhum Neisson était là : on a ramené la bronchite de métropole, ce qui nous a immobilisé dans la chambre du gîte pendant près d'une semaine...

suite

Lire la suite

îles medes avec Maxime Bellet

0 commentaire 1972

bonjour à tous , me voilà à l'estartit avril 2003,je vais enfin pouvoir visiter les sites d'espagne en particulier la costa brava et le joli village d'estartit.le centre de plongée est impressionnant et le bateau fait 17 mètres.Je suis impressionné par le matériel que dispose ce centre de plongée et la plus part dailleurs des centres de plongée d'estartit....

Lire la suite