some image

Actualités plongée


Plongée à Grand-Bois sous les flots (Réunion)

0 commentaire 2616
Plongée à Grand-Bois sous les flots (Réunion)

En matière de plongée, la région de Saint-Pierre n’est pas en reste puisqu’elle dispose de sites de plongée riches en relief et en faune à quelques encablures du port. C’est notamment le cas à Grand-Bois ou cinq sites font régulièrement le bonheur des hommes grenouilles en quête de grand bleu. Visite guidée et commentée avec l’Association nautique de Saint-Pierre (ANSP).

Démotel, Bénitier, Jardins de corail, Japonicus ou Cap Thérèse, les environs directs de Grand-Bois à un quart d’heure en bateau du port de Saint-Pierre ne manquent pas de site de plongée aux noms évocateurs. On en recense cinq mais la cartographie des lieux est loin d’être exhaustive. Passé la barrière de corail qui protège un lagon très peu fréquenté et encore parfaitement conservé, on pénètre alors dans le terrain de jeux des plongeurs sudistes. L’association nautique de Saint-Pierre (ANSP), l’une des rares structures de ce type en matière de plongée sous-marine y emmène régulièrement ses membres. Et de l’avis des spécialistes, certains sites n’ont rien à envier aux “classiques” de la côte Ouest.

Dans le sillage des raies aigles

“Ce qui frappe surtout lorsqu’on s’aventure du côté de Grand-Bois c’est qu’il y a beaucoup de relief, idéal pour les plongées profondes, explique Julien Girardot, moniteur et responsable de l’activité plongée au sein de l’ANSP. “Ça chute très vite sitôt la barrière passée et se retrouve alors face un tombant d’une vingtaine de mètres avec des récifs qui abritent une faune riche car l’endroit est encore peu exploité”. Au fond, les canyons sous-marins aux reliefs escarpés se succèdent, ravines fuyantes vers les profondeurs de la mer donnant l’impression de plonger sur les pentes d’une montagne engloutie.

Lire la suite

Plongée à San Andres

0 commentaire 1006

Le ponton s'immobilise dans un mètre d'eau, tout près d'un îlot entouré de sable blanc appelé El Aquario (l'aquarium). En cette fin de journée, le soleil a déjà disparu sous les nuages. Nous avons une heure pour faire une petite sortie de plongée en apnée.

Sous nos yeux, deux ou trois grandes formes se déplacent rapidement entre deux eaux: des raies pastenagues. Une rencontre toujours impressionnante pour un amateur de plongée. Une fois dans l'eau, elles commencent à tourner autour de nous. Elles sont 6, puis 10 et 20... Certaines vont même jusqu'à nous frôler de leurs grandes nageoires qui atteignent souvent un mètre de largeur. Nos guides se font rassurants. «N'ayez crainte, elles sont inoffensives.»

Impossible néanmoins de ne pas penser à l'Australien Steve Irwin, Crocodile Hunter, le controversé animateur de télé mort en septembre 2006, après avoir eu le coeur transpercé par le dard d'une raie. D'autant plus que l'emplacement du dard, justement, est bien visible sur la queue des pastenagues qui nous entourent. Pour prouver qu'elles sont pacifiques, les guides vont jusqu'à les prendre délicatement dans leurs mains et leur donner de gentils bisous.

Si elles se réunissent en fin de journée pour manger, les raies restent des poissons plutôt farouches, inoffensifs, à moins que l'on mette le pied dessus lorsqu'elles reposent au fond. Les cas de mortalité dans le monde se comptent sur les doigts d'une main. Et voilà que nous nageons avec les raies qui exécutent autour de nous un ballet surréaliste.

suite

Lire la suite

Plongée à la Réunion

0 commentaire 930
Plongée à la Réunion

Si l’Ouest, la côte sous le vent, s’offre au plongeur comme un terrain de jeu incontournable avec ses récifs, ses tombants et ses épaves, l’Est n’est pas en reste. Un rivage battu par les vents et la houle, où réunir les conditions optimums relève parfois de la gageure. Pourtant, les fonds méritent le détour avec toutes ces coulées de lave, avec leur faune foisonnante. Pour Danh Truong de Nomade plongée : “C’est une visite sous-marine dépaysante”

Danh Truong a lancé son centre Nomade plongée voilà deux ans et demi. “Le concept est double. D’une part, nous proposons des plongées à la carte selon les niveaux, les profondeurs et les formations. Un planning est établi chaque mois, mais il peut évoluer en fonction des demandes, explique-t-il. D’autre part, il s’agit de plongée itinérante tout autour de l’île. De la Possession à l’Étang Salé en passant par Saint-Gilles et Saint-Leu, ainsi que Saint-Pierre et Sainte-Rose. En somme, là où je peux mettre le bateau à l’eau. Je continue d’ailleurs à prospecter, notamment du côté de Sainte-Suzanne en ce moment”.

DU CORAIL ROSE EN GUEST-STAR

Autant dire que l’homme, qui a plaqué l’informatique pour se lancer dans cette aventure aquatique, maîtrise les fonds sous-marins péi. Et il a un sérieux penchant pour ceux de l’Est. “Une alternative extrêmement intéressante par rapport à ceux de l’Ouest. On y peut plonger pratiquement toute l’année en fonction des fenêtres météo. Sur les vieilles coulées en mer comme celle de 1977 par exemple, depuis l’Anse des cascades…” On y découvre des grandes langues de roche basaltique avec une vie qui s’installe sur les plus récentes coulées. On peut donc y observer selon les sites, les différentes étapes de la colonisation sous-marines. Le tout dans “une eau cristalline”. Danh Truong renchérit : “Même à 60 m de profondeur, tu peux voir le bateau en surface, c’est extraordinaire”, souligne-t-il.

suite

Lire la suite

Voyage plongée en Micronésie (Palau)

0 commentaire 27834
Voyage plongée en Micronésie (Palau)

J’ai eu la chance en octobre 2007 de partir plonger en Micronésie, à Palau plus exactement. Je vais essayer à travers cet article de vous faire partager ce voyage fantastique au bord de l’Asie et en limite de l’océan Pacifique.
Tout d’abord il est nécessaire de cadrer tout ceci dans un contexte : ces dernières années, les voyages plongée m’ont amené en Asie principalement, aux Philippines deux fois (Visayas puis Palawan à Tubbataha Reef et Coron) et en Indonésie (Bunaken, Lembeh et Toggian). Des endroits magnifiques dotés d’une biodiversité absolument sans égal ailleurs sur la planète. D’ailleurs pour information ces zones font partie de ce qu’on appelle le « triangle de la biodiversité », à savoir que plus vous vous éloignez de ce point sur le globe et moins il y a de biodiversité. A titre d’exemple pendant une plongée en mer rouge vous allez rencontrer une ou deux espèces de poissons clowns dans une zone de 20m², alors qu’en Indonésie vous pouvez avoir jusqu’à 15 variétés sur la même surface, parfois même les uns à côté des autres. Mais la diversité ne s’arrête pas sous l’eau, elle est également présente sur terre ! Les paysages rocailleux remplis de végétation luxuriante qui se mêlent à l’eau turquoise des lagons et récifs coralliens est du plus bel effet.

Lire la suite

Plongée aux Philippines

0 commentaire 2637
Plongée aux Philippines

Après avoir lancé une campagne de communication de relance, les Philippines s'appuient sur des tour-opérateurs pour valoriser leurs atouts. Au delà de la plongée, du balnéaire et des circuits à découvrir.
Alors qu'entre 2000 et 2006, la destination était uniquement programmée par les tour opérators spécialistes de la plongée, de la randonnée ou de l'Asie, les Philippines sont aujourd'hui relancées par des Tour Opérators généralistes comme Karavel/Promovacances et Global Tours qui programment désormais la destination. Ces opérateurs sont portés par des statistiques de fréquentation française vers les Philippines en constante augmentation (+ 21,9 % sur la période janvier/octobre 2007/2006 après une augmentation de 8,2% en 2006). Le groupe Karavel / Promovances propose ainsi une dizaine de packages séjour et circuits entre 1 211 € et 2 237 € : séjour balnéaire sur l'île de Mindoro et Boracay, circuit de découverte des rizières du nord Luzon suivi d'un séjour balnéaire sur l'île de Boracay. Global Tours a lancé de son côté la marque «Philippines Authentiques» et s'appuie sur un site internet dédié pour proposer des découverte des différentes îles de l'archipel avec des séjours thématiques «îles désertes», «hôtels de charme», «paysages», «formules actives» ou «plongée".

suite

Lire la suite

La plongée sous-marine se démocratise

0 commentaire 726
La plongée sous-marine se démocratise

La plongée sous-marine est une activité qui se développe fortement. "La grande tendance est à la plongée de loisir et ludique" explique Hélène de Tayrac, Commissaire général du Salon de la plongée sous-marine. Celui-ci se tiendra du 11 au 14 janvier prochains au Parc des Expositions de la Porte de Versailles (Paris 15e).

"La pratique de la plongée sous-marine se démocratise de plus en plus, constate Hélène de Tayrac, notamment grâce au développement des randonnées subaquatiques c'est-à-dire avec un masque, un tuba et des palmes". Ainsi, si la plongée comptait 15% de femmes parmi ces pratiquants, leur nombre a doublé en dix ans. De même, les familles n'hésitent plus à organiser des voyages autour de la plongée.

En effet, pendant longtemps le grand public a considéré la plongée sous-marine comme une activité "compliquée, dangereuse et onéreuse" explique Hélène de Tayrac. Or, dit-elle, "aujourd'hui il est possible de plonger une semaine en Egypte pour 500 euros".

suite

Lire la suite

Plongée aux Petites Antilles

1 commentaire 959

Charlotte Amalie à Saint-Thomas est sans contredit la porte d’entrée des îles Vierges américaines et l’une des destinations hors taxe les plus populaires des Antilles. Si l’on a accès facilement aux plages de l’île depuis Charlotte Amalie — notamment Magens Bay, l’une des plages réputées parmi les plus belles au monde —, on peut, si le temps le permet, se rendre à Coki Bay pour y faire de la plongée en apnée.

Coki Bay est l’endroit idéal pour découvrir la faune marine. Une fois dans l’eau, vous aurez l’impression de nager dans un aquarium. Tous les amateurs de plongée, qu’ils soient débutants ou plus expérimentés, y trouveront leur compte. Donnant sur la plage de Coki Bay, Coral World, qui permet de découvrir le monde sous-marin, est l’attraction la plus populaire de Saint-Thomas. Les îles de Saint John et de Sainte-Croix et les îles Vierges britanniques, situées à quelques encablures, sont également réputées pour leurs sites de plongée.

L’île de Saint-Martin–Sint Maarten, qui fait à peine 100 km2, est française au nord et néerlandaise au sud. Si Marigot (port d’entrée de Saint-Martin) et Philipsburg (port d’entrée de Sint Maarten) sont devenues avec le temps de véritables centres commerciaux, on n’est jamais très loin d’une plage ou d’un site de plongée. De Pic Paradis, avec ses quelque 400 mètres d’altitude, on a une vue imprenable de l’ensemble de l’île.

Les deux îles néerlandaises de Saba et de Saint-Eustache, l’île française de Saint-Barthélemy et l’île britannique Anguilla complètent ce groupe d’îlots qui comptent parmi les secrets les mieux gardés des Antilles. On va dans ces îles pour les plages, y faire de la plongée et prendre le rythme de vie de ses habitants.

À Saint-Kitts et Nevis, on est sur un sentier battu. Ces deux îles sont sur la route des bateaux de croisière. La forteresse de Brinstone Hill, classée site du patrimoine mondial, compte avec les plages et récifs coralliens parmi les principaux attraits de ces îles. Un bateau fait la navette entre Basseterre (Saint-Kitts) et Charlestown (Nevis).

suite

Lire la suite

Plongée à la réunion

0 commentaire 595

La Pointe au sel

Les fonds marins réunionnais, riches et variés, offrent un formidable terrain de jeu pour la plongée. Et cette période est, dit-on, la meilleure pour s’y adonner. Le plongeur, quel que soit son niveau, n’a que l’embarras du choix. Les sites qui se cachent sous les flots de l’océan Indien offrent chacun leur spécificité. Sébastien Pomarède, le boss du club Excelsus à Saint-Leu, nous emmène cette semaine à la découverte de la Pointe au sel. Une plongée qui “se mérite” et “mythique”, accessible qu’à partir du niveau 2. Chaussez vos palmes et mettez votre détendeur. Immersion au cœur des beautés coralliennes, faunistiques et minérales.

“La baie corallienne de Saint-Leu, coincée entre la Pointe des châteaux et la Pointe au sel est la plus grande de l’île et certainement la plus jolie. La visibilité y est extrêmement bonne car le site est protégé des vents par les deux pointes”, souligne Sébastien Pomarede, le patron du club Excelsus, le plus ancien de Saint-Leu avec 19 années d’existence. Il poursuit : “On peut y pratiquer la plongée tous niveaux. À l’intérieur de la baie, les débutants et les baptêmes ont déjà largement de quoi voir sur d’anciennes coulées de lave, avec des petits tombants, des arches et de petites salles. C’est le cas au Jardin des kiosques ou sur Les arches. Et il y a de la vie avec des poissons perroquets, des trompettes… Nous avons par ailleurs l’épave de l’Antonio Lorenzo à l’extérieur du récif, un navire pirate coulé par 40 m de fond en 1999 où le peuplement se fait peu à peu”. Mais, c’est sans conteste le site de la Pointe au sel qui remporte la palme selon ce professionnel : “C’est une plongée qui se mérite et qui n’est accessible qu’à partir du niveau 2”.

suite

Lire la suite

Plongée à la réunion : rendez vous au salon de la plongée!

0 commentaire 652

Lors du prochain salon de la plongée sous-marine, qui se déroule au parc des expositions de Paris du 11 au 14 janvier, cinq professionnels réunionnais ainsi que la nouvelle structure de promotion du tourisme, l’IRT, seront de la partie.

L’objectif est de conquérir davantage de clientèle en France et, au-delà, en Europe. Rappelons qu’avec près de 100 000 immersions par an (avant la crise du chik), la plongée représente la seconde activité touristique de l’île après la randonnée, en terme de fréquentation. Elle compte aujourd’hui 22 clubs à vocation commerciale et 25 associations. Et ce sport-loisirs compte à la Réunion avec des atouts non négligeables. “Nous avons un lagon bien mieux préservé qu’aux Seychelles ou à Maurice. Les conditions de visibilité sont souvent exceptionnelles. Par exemple à Saint-Leu, nous avons une faune riche, unique pour certaines espèces, du corail encore bien préservé”, souligne Sébastien Pomarède, le patron du club Excelsus à Saint-Leu. Il sera présent au rendez-vous parisien. Il poursuit : “D’ailleurs, on voit de plus en plus d’Italiens, des Belges ou des Suisses plonger à la Réunion. J’ai commencé il y a dix ans et la tendance est vraiment là. Il ne se passe plus une semaine sans que des visiteurs autres que métropolitains ou Réunionnais ne fassent appel à nous”. En revanche, Sébastien Pomarède note : “Nous devons jouer la carte des multi-activités.

suite

Lire la suite

Plongée à Niue, l'île aux cavernes

0 commentaire 776

Les marins attendent souvent le vent pour partir. C'est le sujet de presque toutes les conversations lorsqu'ils se rencontrent sur le quai. Comme tous les marins, nous attendions nous aussi le vent pour lever l'ancre et monter les voiles.

Mais lorsqu'il a décidé de se montrer, le vent n'était pas tel qu'annoncé. Au lieu de nous porter beaucoup plus au nord, le vent a décidé que notre voilier ferait route vers le Sud pour quelques jours. Sur notre route, nous avons trouvé une île et un minuscule pays. Le vent a ses raisons. Le vent a eu raison. Nous avons découvert un endroit dont nous ignorions l'existence...

Prenez une île au milieu du Pacifique qui fait 21 km de longueur par 18 km de largeur, mettez-y 1300 habitants et vous avez un pays. Niue (prononcé Ni-ou-é) est l'un des plus petits États indépendants du monde. L'endroit est reconnu pour ses impressionnantes cavernes et ses plongées spectaculaire. L'eau de l'océan qui vient se briser contre les imposantes falaises rocheuses y est d'une clarté incomparable et la vie marine abonde. Niue est une destination touristique qui sort de l'ordinaire. Ne manquez pas votre avion, car un seul vol fait l'aller-retour une fois par semaine depuis Auckland, en Nouvelle-Zélande.

suite

Lire la suite