some image

Actualités plongée


Nouveau record d'apnée

0 commentaire 401
Nouveau record d'apnée
Décidément, cet homme dispose d'un potentiel exceptionnel et de ressources inouïes. En plongeant à moins 33 mètres dans une fosse Belge, le Chatelleraudais handicapé entre dans le Guiness des Records.

C'était hier à Bruxelles. Philippe Croizon a battu un nouveau record en plongeant à plus de 33 mètres de profondeur dans une fosse. Il devient donc le premier handicapé amputé des quatre membres à plonger à plus de 30 mètres, ce qui lui vaudra une inscription dans le Guiness Book.

Cette opération s'est déroulée à "Nemo 33", l'une des piscines les plus profondes du monde, située en Belgique. Philippe Croizon était entouré d'une quinzaine de plongeurs pour assurer sa sécurité et l'accompagner dans sa tentative. Lire la suite

Salon de la plongée avec Guillaume Néry

0 commentaire 367
Salon de la plongée avec Guillaume Néry
A l'occasion de sa quinzième édition, le Salon de la Plongée retient son souffle et se consacre à l'apnée. Le champion du monde, Guillaume Néry, viendra à la rencontre des visiteurs et proposera un baptême d'apnée, dimanche 13 janvier dans la piscine de la Porte de Versailles, à Paris.
Version décalée de la plongée sous-marine, l'apnée sera accessible à tous les visiteurs par le biais de différentes initiatives, lors du salon de la Plongée, du 11 au 13 janvier. Des ateliers zen permettront d'apprendre à respirer et à maîtriser la concentration nécessaire pour rester sous l'eau sans oxygène.
Les plus téméraires pourront s'essayer à cette discipline sportive, qui a inspiré le succès de Luc Besson, "le Grand Bleu". Les membres de l'Equipe de France d'apnée accompagneront ainsi les volontaires dans la piscine chauffée de 250m². Certains pourront même réaliser cette expérience aux côtés du champion du monde Guillaume Néry, dimanche 13 janvier. Une réservation sera nécessaire, le dimanche matin dès 10h.
Une pléiade de spécialistes et de champions de l'apnée répondront présents à ce quinzième salon : Aurore Asso, Sophie Jacquin, Frédéric Buyle, Pierre Frolla, Stéphane Mifsud, ou encore Umberto Pelizzari et Angela Bandini. Lire la suite

La Commission plongée du Var: le bilan 2012

0 commentaire 388
La Commission plongée du Var: le bilan 2012
La commission plongée de Var Tourisme tirait le bilan 2012 : la filière se bat contre la concurrence déloyale, l’évolution défavorable du Code du sport et mise sur la qualité.

La commission plongée de Var Tourisme, l'agence de développement du tourisme varois, tirait hier le bilan de 2012, à l'Espace nautique d'Hyères. Présidée par l'élu Michel Dalmas, également président de l'office de tourisme d'Hyères, la commission travaille au renforcement et au développement de cette filière importante et à fort potentiel pour le tourisme varois, mais sensible.

L'arbitrage du préfet

La plongée de loisirs regroupe en effet des sociétés commerciales et des associations dont les objectifs sont distincts, mais dont les rôles respectifs sont parfois flous. « Il faut savoir que la plongée existe depuis cinquante ans dans la région. Le système lucratif est arrivé il y a une vingtaine d'années à peine. Forcément, il y a des tensions. C'est un métier qui doit mûrir », analyse Patrick Despinoy, président du comité varois de la Fédération Française d'Études et de Sports Sous-Marins (FFESSM).

Lire la suite

Nouveau record de plongée en altitude

0 commentaire 432
Nouveau record de plongée en altitude
Un Autrichien de 36 ans a établi mercredi un nouveau record du monde de plongée sous-marine, à une altitude de 5.160 mètres dans un des lacs Gokyo de la chaîne montagneuse de l'Himalaya, selon les données GPS qui permettaient de suivre son périple. "Mission accomplie", a expliqué Christian Redl sur son site internet.

Equipé d'une combinaison en néoprène et sans bouteille d'oxygène

Les Lacs Gokyo au Népal se trouvent entre 4.700 et 5.160 m d'altitude. Christian Redl voulait s'immerger dans ces eaux, équipé d'une combinaison en néoprène et sans bouteille d'oxygène, pendant deux à trois minutes.
  
Le plongeur et son équipe se trouvaient mercredi dans un lieu qui ne leur permettait pas de capter de réseau téléphonique, ni de la connexion internet. Ils devraient pouvoir donner jeudi des informations et des photos de sur l'exploit.

Lire la suite

Faire de l'apnée en Alsace

0 commentaire 437
Faire de l'apnée en Alsace

« Nous sommes tous des enfants du commandant Cousteau et du Grand Bleu, même si nous ne sommes pas fans de la manière dont est pratiquée l’apnée dans le film de Besson ». Comme beaucoup d’amoureux de la mer, Olivia Fricker est entrée dans le monde du silence par petit ou grand écran interposé.

Pourtant, aujourd’hui, c’est bien en terre alsacienne qu’elle vit sa passion pour l’apnée et qu’elle la fait partager : « J’ai commencé par la plongée avec bouteille il y a quinze ans, puis je me suis mise à l’apnée il y a sept ans, sous la direction de Jean-Marie Knecht », explique la monitrice fédérale du Touring Plongée Mulhouse, qui est aussi présidente de la commission nationale apnée à la Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM).

53 clubs de plongée en Alsace

Si l’apnée n’est pas née en Alsace - sa pratique est ancestrale -, la discipline s’est fortement structurée dans la région, sous l’impulsion notamment de Roland Specker et Jean-Marie Knecht. Le premier a été l’un des pères fondateurs de l’Association Internationale pour le Développement de l’Apnée (AIDA), en 1992 à Saint-Louis, notamment destinée à réglementer une discipline en plein essor après le succès du « Grand Bleu » de Luc Besson (1988). Le second a été l’un des précurseurs de l’enseignement théorique de l’apnée, qui sert aujourd’hui à la formation des moniteurs spécialisés. « Roland Specker et Jean-Marie Knecht sont les pionniers, ceux qui ont véritablement lancé cette dynamique en Alsace, explique Arnaud Ponche, enseignant-chercheur à l’université de Haute-Alsace et responsable technique de l’équipe de France. Si l’apnée est aussi présente dans notre région, c’est paradoxalement parce qu’il n’y a pas la mer ici. Pour la pratiquer, on est obligé d’être dans une structure fédérative ou un club pour avoir des créneaux en piscine et parce qu’on ne peut pas plonger tout seul en gravière ou en lac. Il faut un club d’appui ».

Le Haut-Rhin compte à lui seul… 21 clubs de plongée, le Bas-Rhin 32 ! Tous n’enseignent pas les techniques de l’apnée, mais ce maillage explique que la discipline fournisse autant de cadres régionaux à l’Hexagone. En plus de ses responsabilités fédérales, Olivia Fricker est également capitaine de l’équipe de France, entraînée par… un Brumathois d’origine et Breton d’adoption, Christian Vogler.

La tradition alsacienne des « sans bulles » - comme on surnomme parfois les apnéistes, par opposition aux plongeurs avec bouteille - n’est pas la seule raison du succès de la discipline en Alsace. Les collectivités locales y mettent également du leur : « À Mulhouse, nous bénéficions d’une écoute exceptionnelle de la part de la Ville, qui nous met ses infrastructures à disposition, note Olivia Fricker. Ce n’est pas le cas partout. Certaines villes en France sont encore opposées à la pratique de l’apnée, qu’elles estiment trop dangereuse ».

Lire la suite

Street view sous marine

0 commentaire 417
Street view sous marine

À force de parcourir le monde l’œil collé à leur objectif, ça devait arriver : les photographes de Google Street View sont passées par-dessus bord ! ils ont capturé en environnement 3D et en haute définition quelques-uns des plus beaux spots sous-marins de la planète, depuis la Grande Barrière de Corail à Hawaï.

Comment les images ont-elles été collectées ?
 
De petites équipes de plongeurs de Catlin Sea view survey embarquaient des petits véhicules sous-marin équipés de trois appareils photos. Ceux-ci capturaient des images toutes les quatre secondes, lesquelles étaient ensuite associées pour former des vues panoramiques à 360°.

Lire la suite

Club de plongée de Fumel

0 commentaire 416
Club de plongée de Fumel
Pour le SCAF (Sporting club Aquatique Fumélois) aussi, c'est la rentrée : en septembre les plongeurs du club de Fumel se retrouvent lors des sorties en mer et reprennent le chemin des entraînements en piscine.
 
Ce week-end, une partie de ces scaphandriers autonomes, puisque c'est comme cela qu'on nomme les plongeurs avec bouteilles, est allé explorer les fonds poissonneux des îles Medes.
 
Elles constituent une réserve marine tout près de la côte à L'Estartit, sur la Costa Brava en Espagne, à une heure de la frontière française.
 
D'autre part, les séances en piscine reprendront le 4 octobre. Comme tous les ans, la piscine du Stadium de Villeneuve sur Lot accueille le club fumélois tous les mercredis soirs.
 
En effet, le SCAF est affilié à la FFESSM (fédération française de sports sous-marins) et est donc une école de plongée : elle permet d'acquérir des brevets reconnus dans les structures de plongée du monde entier. Suivant leur niveau de pratique, les membres se répartissent par groupes pour préparer un brevet, ou simplement s'entraîner : améliorer l' aisance aquatique, travailler l'apnée, entretenir la forme. Lire la suite

Communication du Capitaine Paul Watson

0 commentaire 455
Communication du Capitaine Paul Watson
La chose dont je suis le plus fier dans ma longue carrière est qu’en 35 ans d’interventions pour défendre la vie marine, nous n’avons blessé personne, et alors que nous avons effectué environ 350 voyages, aucun des membres de mon équipage n’a été sérieusement blessé. Je suis aussi fier du fait que, bien qu’étant intervenus de façon agressive contre les braconniers, qu’il s’agisse de chasseurs de baleines, chasseurs de phoque, tueurs de dauphins, pêcheurs aux filets dérivants, chalutiers, tueurs de tortues et autres entreprises qui détruisent la vie dans les océans, nous avons toujours agi dans les limites de la loi.

Nous avons mené huit campagnes pour nous opposer aux baleiniers japonais qui opèrent avec arrogance dans le Sanctuaire baleinier de l’océan Austral. Nous n’avons blessé personne, ni n’avons abîmé un seul de leurs bateaux. Les baleiniers, par contre, nous ont tiré dessus, ont percuté nos navires et en ont détruit un complètement, sans la moindre conséquence judiciaire.

Nous les avons paralysés financièrement en les empêchant de tuer des baleines, et le bilan de nos actions dont je suis le plus fier est que grâce à nos interventions, grâce aux efforts de mes équipages qui font preuve d’un courage incroyable, environ 4000 baleines ont échappé aux harpons.

Notre objectif depuis le début de la campagne était de couler la flotte japonaise économiquement. Nous avons réussi sur ce point. Nous les avons poussés à la faillite et submergés de dettes, et la flotte japonaise, plus faible aujourd’hui que jamais, ne survit que grâce aux subventions massives du gouvernement japonais.

Lire la suite

Enzo Maiorca [portrait]

0 commentaire 445
Enzo Maiorca [portrait]
La science lui prédisait une mort certaine : il y a tout juste un demi-siècle, le Sicilien Enzo Maiorca descendait en apnée à 50 mètres. Sa course des profondeurs avec Jacques Mayol fut immortalisée par Le Grand Bleu. Rencontre avec l'inventeur des records « no limit ».

Une mer tabassée de soleil, il y a deux ans, au large de Syracuse. Le Zodiac flotte à un mille de la côte, bercé par le murmure du ressac. Debout à la poupe, Enzo Maiorca a les yeux fixés sur le grand bleu. Il ne rêve que d'y retourner, s'engloutir à 50 mètres de fond, à 81 ans. Avec sa fille Patrizia, championne d'apnée, elle aussi.

C'était il y a un demi-siècle. Août 1962. Il les entend encore, tous les pontes de la médecine, lui seriner : « Maiorca, n'allez pas à 50 mètres, le corps humain n'y résiste pas. Vous allez exploser. » Il a fichu en l'air toutes les belles théories remontant à Aristote. Il fut le premier homme à atteindre cette profondeur. C'était il y a une éternité.

Patrizia et lui se jettent à l'eau. Le silence de la descente n'est troublé que par le chuintement des bouteilles. Derrière son masque, Enzo caresse les monnaies d'or disséminées par le soleil, les champs de posidonies, le ballet muet des poissons. Mais à 35 mètres de fond, un fort courant. Ils avancent dans le brouillard. Enzo, tout à coup, sent son c£ur danser la gigue. Il entame la remontée. Sa fille le voit sauter le palier de décompression, essaie de le retenir. Elle le retrouve en haut, agrippé au Zodiac, suffocant. « Si je n'étais pas resté maître de moi jusqu'au bout, je restais en bas, ce jour-là », dit-il, en plongeant son regard de chat persan en vous.

Beaucoup le croient mort, à l'instar de son double de cinéma Jean Reno, dans Le Grand Bleu, le chef-d'oeuvre de Luc Besson qui a immortalisé son duel dans les profondeurs avec Jacques Mayol.

Lire la suite

Plongée dans la Manche

0 commentaire 465
Plongée dans la Manche

Cherbourg se prête aussi parfaitement à la plongée sous-marine.

Cherbourg a beau être un haut lieu touristique dans la Manche grâce à la Cité de la mer notamment, la ville n’a pas encore dévoilé toutes ses facettes. Insolite et insoupçonnée, la rade offre un espace de jeu rêvé pour… la plongée sous-marine. Cela peut paraître étonnant puisque la rade n’est pas connue pour cet aspect-là de son activité.
 
Et pourtant, les membres de l’Association sportive et artistique de la Marine (ASAM) sortent masques et palmes et partent à la découverte des fonds marins de la rade. Cette association est ouverte à toutes les personnes désirant s’adonner au plaisir de la plongée et effectue pas moins de 200 sorties en mer par an.
 
3.000 plongeurs par année
 
La rade regorge de merveilles et de surprises : les enrochements le long des digues de la grande rade et de l’île pelée mais également les innombrables épaves qui jonchent le sable. Certains bateaux sont de véritables stars, comme le Léopoldville, la plongée culte de la Manche. Mais aussi le Général du temple, le Campéador, le Slemish ou encore le Merle.
 
D’autres épaves sont bien entendu plus accessibles car moins profondes telles que le Saint Hubert, l’Ussa, le Pilkoppen, le Johan, ou le Saint Brandan. Ces sites exceptionnels permettent de rencontrer une variété impressionnante d’espèces : colin, lieu, homard et même des dauphins à une époque. La visibilité est plutôt assez bonne, malgré ce qu’on pourrait imaginer, en hiver notamment, même si le plancton en suspension peut venir parfois gâcher la fête. Il faudra tout de même enfiler sa combinaison de plongée puisque l’eau est régulièrement aux alentours de 17 degrés en été et entre dix et douze degrés en période estivale.

Lire la suite