some image

Actualités plongée


Nettoyage de l'Aveyron

0 commentaire 385
Nettoyage de l'Aveyron
Plutôt habitués à plonger dans les eaux du lac de Pareloup ou plus récemment dans les eaux magnifiques de la Mer rouge, une quarantaine de plongeurs ont ratissé hier 400 m d'Aveyron pour en ôter les déchets.
 
Hier matin, les badauds qui se promenaient aux abords des écojardins de la Labardie ont dû être surpris par la présence d'hommes-grenouilles. Une bonne quarantaine rassemblée dans un premier temps sur les berges de l'Aveyron quelques centaines de mètres en amont du pont de la Mouline.
 
Renseignements pris, aucune opération de police en cours. Pas de recherche de corps. Non, juste une action citoyenne d'envergure menée par une équipe de plongeurs du club subaquatique ruthénois. «On essaie de s'impliquer au mieux et de remercier aussi la municipalité pour sa subvention annuelle, explique Nicolas Cimolino, responsable technique du club. Il y a quinze jours, quelques-uns parmi la centaine d'adhérents du club de plongée profitaient des merveilles de la mer Rouge en Égypte. Lire la suite

Pour que la France accueille Paul WATSON

0 commentaire 386
Pour que la France accueille Paul WATSON
PAUL WATSON, Fondateur et Président de l’ONG internationale de défense des océans SEA SHEPHERD (Berger de la mer) est actuellement en passe de perdre sa liberté, peut être sa vie.

Citoyen d’honneur de la ville française de Saint Jean Cap Ferrat et désigné par Times Magazine comme l’un des vingt plus grands héros écologistes du XXème siècle, Paul Watson est un activiste investi dans la défense des océans depuis plus de 40 ans. Dans son combat pour les océans, il s’est attiré de puissants ennemis, au plus haut niveau des Etats.

Paul Watson a été arrêté à Francfort, en Allemagne le 13 mai dernier, suite à un mandat d’arrêt émis par le Costa Rica pour des faits remontant à 2002. Watson avait alors interrompu une opération de pêche illégale aux ailerons de requins dans les eaux du Guatemala (pratique cruelle qui consiste à découper les ailerons de requins et rejeter leurs corps agonisants à la mer). Watson patrouillait alors sous mandat Guatémaltèque. L’année précédente, les braconniers Costa Ricains mis en cause lors de cette opération avaient été inculpés pour pêche illégale au requin dans la Réserve Marine des Galápagos, classée Patrimoine Mondial de l’Humanité et déclarée Patrimoine en péril par l’Unesco en 2009. Lors de cette opération, Paul Watson n’a blessé personne et n’a endommagé aucun matériel. Il est néanmoins poursuivi par le Costa Rica, dix ans après les faits, pour « mise en danger de la vie d’autrui » alors même que deux juges Costa Ricains successifs avaient déjà prononcé un non lieu à l’époque des faits. Paul Watson fait notamment l’objet d’une notice rouge émise par Interpol qui après l’avoir refusé son inscription dans un premier temps, s’est finalement plié à la volonté du Costa Rica, pays agissant lui même comme « sous-traitant » du Japon.

LIEN DE LA PETITION

Lire la suite

La France donne en pâture les requins de La Réunion

0 commentaire 452
La France donne en pâture les requins de La Réunion

À la Réunion, la France donne le la aux baleiniers japonais
Commentaire de Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France
Pour gérer le ''risque requin'' à la Réunion, la France a choisi d’utiliser la technique employée par la flotte balienière japonaise. En effet:

- Les baleiniers japonais chassent des baleines dont le commerce est interdit. La France s’apprête à chasser des requins-bouledogues et des requins-tigres interdits à la vente.

- Les baleiniers japonais chassent dans un sanctuaire baleinier (Antarctique). La France s’apprête à tuer les requins dans la réserve marine réunionnaise.

- Les baleiniers japonais invoquent la ''recherche scientifique'' pour justifier leur chasse. La France lance une battue de requins et offre en pâture à ceux qui réclament leur tête 5 requins-bouledogues et 5 requins-tigres sous prétexte d’analyser leur foie en vue d’étudier une possible commercialisation.

La France va-t-elle donc se lancer dans la commercialisation d’une espèce dont le statut est ''quasi menacé'' (selon l’IUCN) et dont on sait déjà que la chair est toxique pour l’humain? C’est peu probable... Il y a fort à parier que ces ''prélèvements scientifiques'' ne soient qu’une battue qui ne dit pas son nom.

Après les récentes déclarations aussi simplistes que démagogiques du ministre de l'outre-mer, Victorin Lurel, ''Entre l’humain et l’animal, je préférerai toujours l’humain'', on ne s’attendait guère à une réaction plus réfléchie de la part du gouvernement. Il est cependant sidérant d’assister à une telle démonstration d’hypocrisie. La France a choisi de céder à la facilité et à l’émotion: elle sacrifie ses requins. (Voir notre analyse sur les cause profondes des accidents à répétition en annexe 1).

Du côté du ministère de l’écologie, le silence de Delphine Batho en dit long. Le changement, c’est pas pour maintenant.

Lire la suite

Paul Watson contraint de fuir l'Allemagne

0 commentaire 399
Paul Watson contraint de fuir l'Allemagne

Premier message du capitaine Paul Watson depuis son départ aux sympathisants de Sea Shepherd
Pour la première fois depuis que le monde se perd en spéculation sur pourquoi Paul Watson a décidé de quitter l'Allemagne après avoir été assigné à résidence pendant 70 jours, le capitaine s'exprime. Il a envoyé ce message le week-end dernier au quartier général de Sea Shepherd, en demandant à ce qu'il parvienne aux militants et sympathisants.

Je suis en ce moment dans un endroit de la planète où je me sens à l'aise et en sécurité, loin des magouilles des dirigeants qui ont fermé les yeux sur l'exploitation de nos océans.

Le gouvernement allemand a déclaré que j'ai trahi leur confiance en quittant le pays, mais ils avaient déjà trahi la mienne. Les autorités allemandes avaient déjà pris une décision politique avant même que le tribunal ait statué, et pendant ma rétention, les japonais négociaient avec l'Allemagne afin d'obtenir mon extradition vers le Japon sur des preuves fabriquées de toute pièce par Peter Bethune, un ancien membre d'équipage de Sea Shepherd.

En 2010, le bateau japonais Shonan Maru #2 avait délibérément heurté et détruit l'Ady Gil, manquant de tuer 6 personnes. Le capitaine japonais n'avait même pas été interrogé, aucune charge n'a jamais été retenue contre lui, les dégâts n'ont jamais été payés, et il a emmené au Japon le capitaine de l'Ady Gil, Peter Bethune, qui a coopéré avec les garde-côtes nippons pour produire de fausses preuves et me rendre responsable de l'attaque, alors que je m'étais opposé à sa décision d'aborder le bateau japonais.

Nous avons coûté des dizaines de millions de dollars à l'industrie baleinière, et en octobre 2011 ils se sont approprié un trésor de guerre de quelque 30 millions de dollars du Fonds pour les victimes du tsunami afin de combattre Sea Shepherd. Cet argent leur a permis d'augmenter leur dispositif de sécurité en mer, de nous intenter des procès aux Etats-Unis et de nous attaquer là où ils nous pensent vulnérables.

Lire la suite

Le shark feeding en Polynésie attire les requins tigres

0 commentaire 474
Le shark feeding en Polynésie attire les requins tigres

Les plongeurs de la côte Est ont noté ces derniers mois une recrudescence des requins-tigre sur les sites de plongée. Un phénomène qui va de paire avec les découvertes de têtes de thonidés sur les spots. Alertée par ces cas de shark-feeding, la mairie de Arue explique avoir déjà demandé une enquête auprès des clubs de plongée.
 
Le phénomène date déjà de plusieurs mois et ne cesse d'alimenter les conversations des plongeurs de la côte Est de Tahiti. Après les observations de pêcheurs et de rameurs en baie de Matavai, notamment relatées par nos confrères de La Dépêche, les plongeurs ont eux aussi noté la recrudescence des apparitions de requins-tigre sur les sites de plongée. Les grands squales remontent de plus en plus souvent des profondeurs et s'approchent des sites les plus fréquentés. Pour nombre d'habitués des clubs de plongée professionnels ou simples clients la cause en est toute désignée : le “shark-feeding”. Littéralement le nourrissage des requins. Une pratique répandue parmi les clubs de plongée même si elle a évolué aujourd'hui qui consiste à attirer les squales sur certains sites en particulier en leur apportant leur nourriture. Ici principalement des restes de poissons. Une pratique qui fait largement débat lorsqu'il s'agit du fameux requin-tigre. Deuxième espèce la plus impliquée dans les attaques sur l'homme, réputée agressive et peu sélective dans le choix de ses proies.

Lire la suite

La mort de la Grande Barrière de corail?

0 commentaire 459
La mort de la Grande Barrière de corail?

Une « honte nationale » pour l'Australie ?
 
Destination-phare du tourisme et de la plongée sous-marine, c'est la plus grande structure vivante du monde... mais peut-être plus pour très longtemps. La mythique grande barrière de corail, au large de l'État de Queensland, dans le nord-est de l'Australie, est menacée à très court terme, selon l'Unesco (Organisation des Nations Unies pour la science, l'éducation et la culture).
 
Les activités humaines sont pointées du doigt, en particulier le développement énergétique, avec le boom de l'exploitation minière et des installations de gaz naturel liquéfié.
 
Pour obliger l'Australie à prendre des mesures, l'Unesco a donc menacé d'ajouter, dès février 2013, la grande barrière de corail à sa liste des sites du patrimoine de l'humanité « en danger », si certains des plus grands projets n'étaient pas abandonnés.
 
Les écologistes de l'Australian Conservation Foundation (ACF) parlent même de « national disgrace » : autrement dit, le risque d'être épinglé par l'Unesco serait une « honte nationale ».
 
Développement économique et protection de l'environnement
 
L'Australie entendra-t-elle ces appels ? Le pays a lancé un énorme programme d'investissements dans l'exploitation des ressources énergétiques, pour répondre à la demande croissante de l'Asie, avec, notamment, un projet de pipeline de 450 milliards de dollars australiens (435 milliards de dollars US).
 
Tout en assurant qu'il protégerait l'environnement, Campbell Newman, le Premier ministre de l'État du Queensland (qui est localement responsable de la barrière de corail), a rappelé que sa région vivait de l'exploitation du charbon, et qu'il n'était pas question de mettre en danger l'avenir économique du Queensland...
 
De son côté, le ministre australien de l'environnement Tony Burke a tout de même reconnu que la barrière de corail était exposée « aux risques du changement climatique et à l'impact du développement côtier », et a déclaré : « Malgré la complexité de ces questions, nous sommes déterminés à y faire face en prenant une série de dispositions sur la côte et l'environnement marin. »

Lire la suite

Conférence sur le grand requin blanc à Decazeville

0 commentaire 539
Conférence sur le grand requin blanc à Decazeville

À l'occasion de la 8e édition de la nuit des Musées et dans le cadre de l'exposition « à la découverte des requins », le musée régional de Géologie de Decazeville proposera au public une soirée spéciale consacrée au plus célèbre d'entre eux : le grand requin blanc. La soirée, intitulée « Le Grand Requin blanc : du mythe à la réalité », se déroulera le samedi 19 mai, à 20 h 45, au musée, entrée gratuite. Elle comprendra une conférence-projection suivie d'un débat.

L'intervenant, Patrice Héraud, moniteur de plongée, réalisateur et photographe professionnel engagé, est le spécialiste du requin blanc en France. Ce passionné sillonne les océans depuis de nombreuses années pour les étudier et capturer des images rares et étonnantes. À travers ses photographies, il souhaite faire connaître cet animal auprès du grand public sous son vrai jour : celui d'un prédateur parfaitement adapté à son milieu, qu'il faut savoir respecter, et non le monstre sanguinaire qui hante depuis la nuit des temps l'imaginaire des hommes. Ce requin est aujourd'hui inscrit sur la liste des espèces en voie de disparition.

Lire la suite

Nourrir les requins tigre ne nuirait pas à leur comportement

0 commentaire 432
Nourrir les requins tigre ne nuirait pas à leur comportement

Publiant leurs travaux dans la revue Functional Ecology, des chercheurs américains suggèrent, via une étude à grande échelle, qu’appâter les requins-tigres pour permettre aux plongeurs amateurs de les observer ne perturberait pas le comportement de ces prédateurs, contrairement à ce que l’on pensait.

Nourrir régulièrement des requins en pleine mer pour les attirer et permettre aux amateurs de sensations fortes de plonger à leurs côtés : une activité fructueuse pour certains sites touristiques, mais dont beaucoup de naturalistes craignent l’impact sur le comportement naturel et sur l’écologie des squales. Pour en savoir plus, cinq chercheurs de l’Université de Miami ont marqué et étudié, via un système satellitaire, les requins-tigres de deux sites : l’un, situé aux Bahamas, où cette pratique est courante, et l’autre, en Floride, où elle est interdite.

Lire la suite

[pétition] Le Japon reprends la chasse à la baleine en finançant sur les fonds d'aide au tsunami!

0 commentaire 877
[pétition] Le Japon reprends la chasse à la baleine en finançant sur les fonds d'aide au tsunami!

Les baleiniers japonais chassent des milliers de baleines et leur escorte coûte 30 millions de dollars prélevés sur les fonds d'aide au tsunami! Quant aux enfants japonais bloqués dans les zones radioactives: pas de fonds pour les en éloigner. Ensemble sauvons les enfants, pas les baleiniers!
 
La flotte baleinière japonaise vogue en ce moment vers l'Antarctique pour chasser des milliers de baleines majestueuses, escortée par une force de sécurité qui coûte 30 millions de dollars -- une somme prélevée sur les fonds d'aide aux sinistrés du tsunami!

Les défenseurs des baleines avaient réussi à bloquer la chasse à la baleine au Japon, et c'est précisément pour cette raison que le gouvernement japonais a décidé de détourner l'argent du fonds d'aide aux sinistrés pour empêcher cette fois les activistes de déranger les bateaux lorsqu'ils commettent ce massacre brutal.

Si nous parvenons à stopper cette flotte d'escorte des baleiniers et à obtenir que l'argent soit reversé aux populations japonaises qui dépérissent sans espoir dans les zones les plus radioactives, nous pourrions mettre fin à la chasse à la baleine pour de bon. Le Premier ministre japonais Noda fait déjà l'objet d'une énorme pression pour avoir scandaleusement échoué à plusieurs reprises dans l'indemnisation des victimes de la catastrophe nucléaire. Un immense tollé mondial peut soulever l'indignation au Japon et à l'étranger et obliger Noda à utiliser les précieux fonds d'aide pour sauver les Japonais au lieu de tuer les baleines. Signez la pétition à droite et envoyez-la à tout le monde.
 
ACCES A LA PETITION: Pétition
Lire la suite

Expédition Biolave (plongée Réunion)

0 commentaire 677
Expédition Biolave (plongée Réunion)

Les plongeurs ont rapporté plus de 150 nouvelles espèces vivant dans les coulées de lave sous-marines de la Réunion...

272 heures sous l’eau pendant dix jours: la première étape du projet Biolave de l’Arvam (Agence pour la recherche et la valorisation marine) a permis de recenser 1.013 espèces de poissons, hydraires, algues et coraux. Du 24 novembre au 4 décembre, l’équipe de scientifiques est partie à la découverte de l’écosystème particulier qui se développe sur les coulées de lave sous-marines au pied du Piton de la Fournaise, à la Réunion. Ils en ont rapporté une centaine d’espèces de coraux, un nombre considérable comparé à la trentaine d’espèces connues sur la côte ouest de l’île, explique Gérard Faure, expert en biodiversité réunionnaise.
 
Parmi les nouveautés, on compte trois ou quatre coraux encore inconnus à ce jour, environ dix poissons et au moins une espèce de mollusque.

Lire la suite