some image

Actualités plongée


Frédéric Buyle pou marquer les requins

0 commentaire 607
Frédéric Buyle pou marquer les requins

Le champion du monde d’apnée et photographe sous-marin Frédéric Buyle arrive ce matin à la Réunion. Répondant à l’invitation des plongeurs et commerçants de Saint-Gilles, ce recordman va mener l’opération de marquage de requin d’initiative privée. Après avoir étudié pendant quelques jours les spécificités des fonds marins réunionnais, l’apnéiste assisté de son équipe devrait effectuer la première sortie lundi prochain. Il sera rejoint par un autre apnéiste William Winram. Les précisions de Jean-Marc Charel, trésorier du comité régional de la Fédération de plongée à l’initiative de cette opération de marquage.
 
Concrètement, comment cette opération de marquages de requins va se dérouler ?
Jean-Marc Charel : "Frédéric Buyle arrive ce jeudi matin avec son équipe. Même s’il a l’habitude de marquer les requins à travers le monde, il ne connaît pas encore les spécificités des fonds marins réunionnais. Les premiers jours, il va donc apprendre à connaître le relief de la zone de marquage, entre l’entrée de la baie de Saint-Paul et la plage de Trois Bassins. Nous ne pénétrerons pas dans la réserve marine, sauf si nous avons une dérogation. Ce week-end, nous en profiterons pour vérifier tout le matériel et nous entraîner à tirer. Un autre apnéiste très connu William Winram participera à l’opération. La première sortie en mer devrait se dérouler lundi prochain. La procédure consiste à plonger et poser une balise acoustique sur l’aileron dorsal du requin avec un arbalette. Nous serons peu de plongeurs dans l’eau à chaque fois car il ne faut pas effrayer les requins. "
  
Quel est votre objectif de marquage ?
"Nous disposons de 10 balises à poser, donc notre objectif est de marquer 10 requins au maximum. La matériel a été acheté pour un budget total de 12 000 euros, dont 6 500 euros pour les balises. Ce sont uniquement des fonds privés. La moitié du budget provient de dons de personnes qui voulaient soutenir notre projet."

Lire la suite

Semaine européenne pour les requins

0 commentaire 511
Semaine européenne pour les requins

Participez au lancement national de la Semaine Européenne pour les Requins avec Shark Alliance :

Dimanche 16 octobre 2011

à l'Aquarium La Rochelle (en accès libre)
 
A partir de 14h30  Expositions photographiques :
« Pour quelques nageoires de trop » de Pascal Deynat
« Face à face avec le grand blanc » de Patrice Héraud
  
15h00 Diffusion du film *
 
« Les seigneurs de la mer » de Rob Stewart
 
16h50 Débat *
 
avec Bernard Séret, chercheur à l’I.R.D. et Patrice Héraud, photographe professionnel

17h30 Dédicace

Séance de dédicace du livre "Le grand requin blanc, du mythe à la réalité" aux éditions Glénat par son auteur, Patrice Héraud.
 
L’Aquarium La Rochelle soutient l’action de Shark Alliance, coalition d’une centaine d’organisations visant à protéger les populations de requins.
 Cette année, l’Aquarium a l’honneur d’accueillir le lancement national de la 5ème semaine européenne pour les requins et vous propose un programme visant à mieux connaître ces espèces menacées.
 
Cette année, Shark Alliance cible le Finning. Vous pouvez agir en signant la pétition dans le hall de l’Aquarium visant à renforcer l’interdiction de cette pratique barbare.
  
* Réservation conseillée (par mail), dans la limite des places disponibles.

Lire la suite

Participez à la construction du nouveau bateau de l'organisation Sea Shepherd

0 commentaire 801
Participez à la construction du nouveau bateau de l'organisation Sea Shepherd

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait !

Mark TWAIN

Ce projet est fondé sur l’acquisition d’un bateau d’une valeur de 1 800 000 euros.
 Il sera remis à l’association SEA SHEPHERD pour la protection des eaux européennes (lutte contre le braconnage de  thon rouge en mer méditerranée - Opération Blue Rage -, lutte contre le massacre de globicéphales aux îles Féroé - Stop the grind - etc.).
 Dans la mesure du possible, ce navire sera équipé de technologies  vertes qui le rendront plus propre et moins gourmand en carburant.
 Il sera également équipé d’un hélicoptère qui facilitera les patrouilles de l’équipage.
 Des caméras* placées à bord feront office de journal de bord, et permettrons de pouvoir suivre les actions de Sea Shepherd tout en protégeant le bateau d’éventuelles attaques ou intrusions (moyens de dissuasions).

Le principe est de diviser le bateau en 10 000 parts de 180 euros chacune**.
 Chaque donateur est libre d’acquérir autant de parts qu’il le souhaite, soit :
- En adhérant à l’association (don de 10 euros par mois pendant 18 mois) pour chaque part.
- En faisant un don équivalent au nombre de parts souhaitées (180 euros par part).

Chaque adhérent aura la possibilité de visiter le navire, ainsi que de postuler pour participer aux campagnes à venir.

* Sauf conditions exceptionnelles dues à des accords de tournage
** Les parts acquises correspondent à des donations et n’accordent pas de droit de propriété sur le bateau qui sera remis à l’association Sea Shepherd pour la protection des eaux européennes.

Pour participer, cliquez ici: http://www.seanergie-france.org/

Lire la suite

Disparition mystérieuse de la Caulerpa taxifolia en méditerranée

0 commentaire 1142
Disparition mystérieuse de la Caulerpa taxifolia en méditerranée

Caulerpa taxifolia s’essouffle-t-elle ? Terreur des herbiers de posidonies, peste marine censée coloniser toutes les côtes de Méditerranée, l’algue invasive échappée d’un aquarium monégasque il y a vingt-sept ans semble à présent disparaître ! Ce retournement de situation inespéré est toutefois à accueillir avec prudence…
À lire, notre dossier sur Caulerpa taxifolia, l'algue invasive
Une victoire sur la caulerpe ? Cela semble trop beau pour être vrai, tant, dans les années 1990 et 2000, on aurait pu croire à une attaque extraterrestre. Les médias renvoyaient l’image de scientifiques affolés (avec raison) face à la prolifération et aux dégâts du petit envahisseur vert. Arrachage, herbicides, vaporisation ou mise à l’obscurité sous une bâche, aucun moyen de lutte ne semblait efficace. Le nom de Caulerpa taxifolia résonnait avec horreur aux oreilles de tout gestionnaire ou professionnel du littoral méditerranéen français, italien, espagnol et évidemment monégasque.
C’est qu’en 1984, la boîte de Pandore avait pris la forme d’un aquarium du musée océanographique de la principauté. Des analyses génétiques l’ont confirmé. Le petit mètre carré aux pieds de l’institution où elle poussait lors de sa première identification n’a pas suffi à l’innocente algue tropicale censée ne pouvoir survivre qu’en culture… Elle a eu la folie des grandeurs et en 1989, contrôlait un hectare.

Une prolifération inattendue et incontrôlable!
Comme pour les baobabs que le Petit Prince doit arracher lorsqu’ils sont petits, sous peine de voir son astéroïde envahi par les racines, il aurait alors été encore possible de stopper l’invasion. Mais, raconte Alexandre Meinesz, biologiste marin appelé à l’époque pour identifier le problème, la caulerpe s’est propagée à la vitesse de l’éclair. Elle s’est rapidement étendue sur les 200 km de côtes de chaque côté de Monaco puis en vingt ans, sur près de 15.000 hectares. Le chercheur s’occupe depuis du suivi de l’invasion et a du mal à croire qu'elle n’aurait été qu’un feu de paille de vingt-sept ans.

Lire la suite

Sea Shepherd sur tous les fronts

0 commentaire 1573
Sea Shepherd sur tous les fronts

Bonjour,

Aucun repos pour l'équipe de Sea Shepherd. Nous venons à peine de rentrer de notre seconde campagne de défense du Thon Rouge en Méditerranée, qu'il nous faut déjà repartir lutter contre le massacre ignoble des dauphins globicéphales aux Îles Féroé. Mais avant cela, nous ferons une halte à l'île de Jersey, afin d'assister à la Commission Baleinière Internationale qui a lieu chaque année.

A la rentrée, nous préparerons le Steve Irwin et le Brigitte Bardot pour un potentiel retour en Antarctique contre la chasse baleinière japonaise dans le sanctuaire baleinier. Le Bob Barker, quant à lui, s'occupera de protéger les requins dans le Pacifique, tués par centaines de millions chaque année pour leurs ailerons.

Il est dit que le mal se nourrit de l'inaction des hommes de bien. Nous n'arriverons pas à sauver les océans sans votre aide !

Cliquez sur "Suite..."

Lire la suite

Plongée dans le Lac des Piles

0 commentaire 1039
Plongée dans le Lac des Piles

L’accès public au lac des Piles compromis par la vente de la marina
Comptant plus de 3000 plongées à son actif, dont 1000 seulement dans le lac des Piles, Jean Guay est inquiet à la perspective que le plan d’eau sera dès l’été prochain réservé à l’exclusivité des résidents permanents.

Servant de source d’eau potable depuis plus de 80 ans, il a été dit des milliers de fois que ce lac offrait une qualité d’eau exceptionnelle. Elle l’est non seulement pour son caractère rafraichissant à la sortie du robinet mais également pour les plongeurs qui viennent y pratiquer leur sport favori depuis deux décennies.

Sur le site scubapedia.ca répertoriant les sites de plongée sous-marine les plus populaires au Québec, on dit du lac des Piles qu’il «compte parmi les "must" de la plongée en lac. (…) Comme la visibilité varie entre 20 et 30 pieds, ce lac est un endroit idéal pour la plongée sous-marine. On peut y voir de magnifiques formations rocheuses peuplés d'achigans, perchaudes et chevaliers cuivrés. Ce lac, très profond, atteint 272 pieds près de la falaise principale.»

Lire la suite

Journée mondiale de l'Océan à Montpellier

0 commentaire 921
Journée mondiale de l'Océan à Montpellier

Des animations et des évènements prennent place dans la ville de Montpellier à l'occasion de deux grands rendez-vous: la Journée mondiale de l'Océan ce mercredi 8 juin et les Journées de la Mer, du 8 au 13 juin

A l'occasion de la Journée Mondiale de l'Océan, ce mercredi 8 juin, ainsi que des Journées de la Mer, du 8 au 13 juin, des animations et des évènements prennent place dans la ville de Montpellier.

Il est prévu qu’à partir de ce jour, l'aquarium Mare Nostrum de Montpellier Agglomération propose des ateliers, des rencontres, un parlement de jeunes, des projections ainsi que diverses animations pour faire découvrir la mer : ses métiers, son patrimoine et sa biodiversité à tous ces visiteurs.

Par ailleurs, demain jeudi 9 juin, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de l'Hérault (DDTM34) organise une action en mer ouverte à la presse. Il s'agit d'une action de surveillance, de sensibilisation et de contrôle en mer et sur le littoral. La navigation se fera sur la vedette de la Délégation à la Mer et au Littoral (ex affaires maritimes) de la DDTM34.

Lire la suite

Plongée dans le lac souterrain de Bir Ben Osman

0 commentaire 1974
Plongée dans le lac souterrain de Bir Ben Osman

L’expédition permettra à la direction de l’environnement de prévoir un classement pour mieux protéger le lieu.

L’énigmatique lac souterrain de Bir Ben Osman dont l’entrée est située à quelques encablures de la commune de Hammam Debagh, dans la wilaya de Guelma, et son probable écoulement sur l’une des plages de la wilaya de Skikda, a livré, dimanche dernier, une partie de son secret à un groupe de plongeurs suite à une exploration qui a duré une heure, le temps de la réserve d’une bouteille d’air comprimé.
 Cette initiative revient conjointement au club de plongée sous-marine, Hippone Sub Annaba, et à l’association pour le développement durable et l’écologie militante (ADDEM) d’Oum El Bouaghi. Après avoir franchi la petite entrée de la grotte, il a fallu descendre à une vingtaine de mètres sous terre  en empruntant un chemin de pierre enduit de boue avec pour seul éclairage une faible lumière du jour.
 
Quelques minutes plus tard les yeux se sont adaptés à l’obscurité pour découvrir une voûte en pierre de couleur rouille et une étendue d’eau parfaitement calme d’une cinquantaine de mètres de diamètre. «Il y a 2 grandes salles à 80 m d’ici. Il faut plonger pour y accéder. C’est féerique, elles sont tapissées de stalactites et de stalagmites», révèle, l’un des 4 plongeurs, au reste de l’équipe resté au bord du lac, en enlevant son détendeur d’air de la bouche. Et d’ajouter: «Il y a une colonie de chauves-souris qui y habite.» Des récipients sont tendus aux plongeurs pour les besoins de prélèvements d’eaux. En fait, cette expédition, qui ne sera pas la dernière, nous dit-on, devrait, selon le directeur de l’environnement de la wilaya de Guelma, permettre la classement et la protection du site.

Lire la suite

Alain, Plongeur naturaliste

0 commentaire 1019
Alain, Plongeur naturaliste

METIERS DU MUSEUM - Plongeur naturaliste depuis près de quarante ans, Alain Couté n'est pas au bout de ses surprises...

Plongeur avant d’être naturaliste, Alain Couté a presque créé lui-même sa profession. Depuis quarante ans, il met sa pratique de la plongée au service de son rôle de chercheur au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). Un hobby bien utile quand on veut étudier les algues, aussi bien sur les fonds marins que dans les lacs, les cavernes ou même sous le Groenland.

La plongée n’est pas réservée «aux athlètes»

Pour observer les algues dans leur milieu naturel ou en prélever des échantillons afin de les étudier et de les cultiver dans son laboratoire parisien, la plongée est nécessaire: «On ne fait pas de dégâts sur les milieux, contrairement au chalutage ou au dragage qui se pratiquaient avant», explique Alain Couté.

Lui a commencé à plonger pendant sa thèse, à la fin des années 1960, pour récolter des algues microscopiques en mer. Une découverte lui a permis de mettre en valeur cette pratique, qu’on croyait alors «réservée aux athlètes»: «Lors d’une sortie en mer, j’ai découvert une algue rouge calcifiée qui n’avait jamais été observée depuis 1927. Grâce à la plongée, on a pu en faire des récoltes régulières et la cultiver à Paris», explique le chercheur.

Lire la suite

Nettoyage de printemps

0 commentaire 682
Nettoyage de printemps

Le club Thétys, centre de plongée sous-marine, a renouvelé cette année encore sa participation à la Fête du Nautisme. La fin de la matinée du dimanche avait été retenue pour entreprendre le nettoyage d'une partie du port de plaisance, en bordure du quai d'escale, à deux pas de la capitainerie.

Déjà, pareille action avait eu lieu l'an dernier à Port-Camargue, dans un autre secteur. Ce sont quatre plongeurs confirmés du club, dont le président, Olivier Barre, et le moniteur diplômé d'État, qui se sont jetés dans l'eau à 17°, à la recherche d'objets tombés à l'eau par inadvertance, ou jetés négligemment du quai ou par-dessus bord.

La pêche, si elle ne fut pas miraculeuse, a été fructueuse. En effet, malgré une mauvaise visibilité entretenue par la vase des fonds portuaires, ils ont ramassé pneus, clés, lunettes, sacs plastiques et, surtout, bouteilles et canettes.

Plus insolite, un trépied d'appareil photo a même été remonté.

En plus de sa participation à la fête du Nautisme, le club déploie ses activités toute l'année, pour faire découvrir la plongée sous-marine, puis permettre d'assouvir sa passion pour le monde du silence.

Lire la suite