some image

Actualités plongée


Réunion : une tortue tuée par une hélice

0 commentaire 1639
Réunion : une tortue tuée par une hélice

Le club Corail Plongée a récupéré vendredi dernier un cadavre de tortue verte (Chelonia mydas) au niveau de la passe de l’Hermitage. L’état du cadavre n’a pas permis de le ramener, mais le club a pris des photos qui ont été envoyées à Kélonia pour compléter les connaissances acquises dans le cadre du programme d’étude que mène l’observatoire des tortues marines de Saint-Leu sur les tortues marines de La Réunion. L’analyse effectuée par Kélonia montre que la tortue est morte suite à une blessure importante sur la carapace, provoquée par une hélice de bateau. La blessure remonte à plusieurs semaines, car un plongeur du CSAL Plongée avait déjà photographié et communiqué à Kélonia des images de cette tortue présentant une blessure, mais nageant normalement le 13 septembre. Les chocs avec les bateaux, et souvent avec les hélices, sont parmi les causes de blessures et de mortalité fréquentes, observées chez les tortues marines, principalement chez les tortues vertes.

Lire la suite

Daniel Desbruyères : chercheur Ifremer

0 commentaire 1286
Daniel Desbruyères : chercheur Ifremer

Une journée type :
Une petite idée de ma vie au quotidien
- 07:00 du matin, "l'Atalante", navire amiral de la flotte de l'Ifremer glisse sur une houle à peine perceptible dans le Pacifique oriental par 12°59'N et 103°17W. C'est jour de plongée pour moi ; nous sommes en mer depuis une semaine et déjà quatre plongées ont été réalisées. Après un petit déjeuner léger, je revois avec le Chef de Mission les prélèvements et les observations à effectuer sur le fond, la disposition de l'instrumentation dans le panier du submersible placé sous la sphère.
- 08:00.Après une dernière check-list de l'équipe submersible, nous embarquons dans la sphère du Nautile qui est déplacé sur le chemin de roulement jusqu'à l'aplomb du portique. Nous nous casons dans cet espace réduit (2m de diamètre pour deux pilotes et un scientifique), déjà encombré par les racks informatiques, les apparaux de survie, les divers appareils de conduite. Le panneau est scellé, les bruits s'estompent. Le submersible est hissé par la life-line et se balance avant de toucher l'eau. Doucement, le Nautile prend sa plongée. La lumière s'estompe peu à peu, l'obscurité prend place. Par mon hublot j'aperçois la luminescence du plancton qui monte vers nous et qui par endroit représente une véritable féérie pyrotechnique.
- 09:00. 2600m de profondeur, nous sommes à proximité du fond, le pilote "pèse" le submersible pour lui donner une flottabilité neutre. En contact avec la surface nous positionnons le submersible dans son champ de balises acoustiques. Les "pings" des appareils donnent une impression irréelle. Les phares accrochent le fond, nous nous mettons en route vers la cible déjà repérée, un champ hydrothermal actif où le fluide chargé en particules sort à plus de 350°C du plancher océanique.

Lire la suite

Plongée à Monaco : les espèces rares reviennent

0 commentaire 2618
Plongée à Monaco : les espèces rares reviennent

Au large des côtes monégasques, les plongeurs du Club d'exploration sous-marine de Monaco constatent une vie sous-marine plus riche. On rencontre, après des décennies de traque, des espèces nobles qui reprennent vie sur leurs territoires ancestraux.

L'espoir renaît car il n'est pas rare dorénavant de croiser des bancs de barracudas, de sérioles, de corbs, de superbes mérous bruns et même des poissons lune.

Grâce aux avancées technologiques de l'après guerre, la principauté a été un des berceaux des premières immersions subaquatiques. Dorénavant c'est le Club d'exploration sous-marine de Monaco, membre fondateur de la Confédération mondiale des activités subaquatiques (C.M.A.S.) et affilié à la Fédération monégasque d'activités subaquatiques (F.M.A.S.) qu'incombe la transmission de ce précieux héritage.

Respect de la faune

C'est chose faite. Basé sur le port de Fontvieille dans des locaux modernes et particulièrement adaptés, les bases de la plongée sous-marine moderne sont enseignées à une centaine de membres avec une « Monaco touch » tout à fait particulière. Du baptême de plongée réalisée à quelques mètres de la surface aux immersions profondes sur les tombants rocheux situés entre le cap Martin et le cap Ferrat, le moniteur brevet d'état Cyril Debost prodigue aux palanquées tout son savoir faire.

Lire la suite

Sous la mer adopte un requin

0 commentaire 2025

Pour aller dans le sens du film de Rob Stewart "LES SEIGNEURS DE LA MER", Sous la mer a décidé de faire deux gestes militants en participant :

1. Au programme "Adopt a Shark" de l'association "Iemanya Oceanica". Sous la mer a effectué un don (cliquez sur "Suite..." pour accéder à la la commande du don fait par sous la mer). Vous pouvez également participer en adoptant vous aussi un requin (requin marteau, requin blanc, ...) : site officiel.

2. En signant la pétition en ligne recommandée par Rob Stewart sur le site de Shark Trust : lien direct à la pétition

Lire la suite

Les seigneurs de la mer (de Rob Stewart)

0 commentaire 1378
Les seigneurs de la mer (de Rob Stewart)

 Aujourd'hui sort sur les écrans le film documentaire de Rob Stewart "Les seigneurs de la mer".
Ce documentaire militant est une démistification grand public du requin et un signal d'alarme : chaque année 30 à 70 millions de requins sont massacrés, en particulier pour leurs ailerons et par un nombre incalculable de braconniers à la solde de la mafia Asiatique. Le marché des ailerons de requin est devenu tellement lucratif que le seul au monde à pouvoir rivaliser est le marché de la drogue!
Cette mane lucrative entraine des exterminations systématiques et méthodiques de millions de requins par an. Hors le requin est au sommet de la chaine alimentaire dans les océans et la diminution du nombre de ces derniers entraine un déséquilibre de la chaine alimentaire. L'homme n'est pas le dernier à être touché directement par ce déséquilibre.

C'est au travers de ce documentaire de 1h30 que Rob Stewart va démontrer que le requin n'est pas l'animal que la plupart des gens ont dans la tête et qu'il n'est pas notre ennemi. Dur labeur que d'effacer les séquelles de Steven Spielberg avec sa série des "dents de la mer"...

Cliquez sur "Suite..."

Lire la suite

Envahissement de Caulerpa Taxifolia en Méditerranée

0 commentaire 1839
Envahissement de Caulerpa Taxifolia en Méditerranée

Chaine: Planète Thalassa
Durée: 50 mn
Première diffusion: 07 Mars 2008 à 20h45

En 1984, des plongeurs signalent la présence d'une algue inconnue au large de Monaco, la Caulerpa Taxifolia.
Depuis cette date, cette algue semble s'être lancée à l'assaut de la Méditerranée où elle occupe actuellement une surface de plus de 5000 hectares. C'est une espèce envahissante, un monstre, une algue tropicale d'aquarium qui s'est propagée à partir de Monaco. Ce documentaire rapporte le témoignage de plongeurs, de marins pêcheurs, de scientifiques. Ces derniers s'emploient à détruire l'algue avec du cuivre.

Lire la suite

Plongée de nettoyage à Cannes

0 commentaire 1565
Plongée de nettoyage à Cannes

Ni eaux turquoises, ni nuées de poissons : la plongée effectuée dès 8 h 30, hier matin, dans les eaux du vieux port de Cannes, n'avait rien de ragoûtant.

En témoigne le butin remonté tout au long de la journée par les plongeurs de l'entreprise Mare Nostrum.

Objectif : nettoyer les fonds marins le long du quai Saint-Pierre. Une opération organisée par le conseil général, propriétaire du port, et qui s'inscrit dans la démarche engagée il y a deux ans pour l'obtention du label « Port propre ».

Plongée de reconnaissance

« Cette opération, rappelait Philippe Tabarot, président du conseil portuaire et vice-président du conseil général, a démarré avec une étude diagnostic (1) de toutes les pollutions créées et subies par ce port. Les compétences ont ensuite été réparties entre le Département, la CCI, concessionnaire du site, et la ville de Cannes à laquelle incombe, par exemple, la mise en place du tri sélectif, la limitation des rejets d'eaux usées, etc. » Le conseil général, qui a reçu pour mission le nettoyage des fonds marins, a fait procéder le 14 février à une plongée de reconnaissance.

Lire la suite

Kiribati crée une zone marine protégée

0 commentaire 1780

La plus grande réserve marine protégée vient d’être créée par l’île nation de Kiribati dans le Pacifique. Cette zone protégée couvre plus de 400000 km² et est composée de récifs et d’espèces de coraux et de poissons d’une grande variété.
L’île du Pacifique de Kiribati a créé la plus grande réserve marine protégée du monde, une étendue sauvage aussi grande que la Californie faite de récifs, de poissons et d’oiseaux, d’après les déclarations de groupe de protection de l’environnement jeudi.

La zone protégée des Iles Phoenix, qui couvre 410500 km², est l’un des derniers archipels intacts de corail du monde, et est menacée par la sur-pêche et le changement climatique.
La zone protégée se situe près de l’équateur à mi-chemin entre les îles Fiji et Hawaii.
« La création de cette zone protégée incroyable par une petite île nation représente un engagement aux proportions historiques » a déclaré Russel Mittermeier, président du groupe Conservation International.

Le groupe basé aux Etats-Unis, ainsi que l’Aquarium de Nouvelle-Angleterre, aident le gouvernement de Kiribati à développer un projet de gestion et de financement pour cette zone marine protégée inhabitée. 

Des études menées par l’aquarium américain ont montré qu’il y avait dans cette zone marine protégée plus de 120 espèces de corail et 520 espèces de poissons, certaines étant même jusqu’à présent inconnues de la science.
La zone marine protégée par Kiribati possède l’un des plus importants sites marins de nidification dans le Pacifique ainsi que des populations de poissons et de tortues de mer importantes, d’après les déclarations de l’aquarium et de Conservation International.

Lire la suite

Océans sous surveillance

0 commentaire 1194

Environnement. 3 000 engins dispersés dans les mers du monde surveillent de l’intérieur les courants océaniques et leurs réactions aux changements climatiques.

L’océan, pudique, espérait cacher ses dessous. Sa surface, scrutée par les satellites, n’a plus de mystère. Pas le moindre creux ou bosse n’échappe à leurs altimètres, révélant ses courants superficiels, la hauteur de ses vagues et… la topographie de ses fonds. Sa couleur, signe de vie ou de déserts biologiques, se soumet à l’œil perçant des espions spatiaux. Mais ses dessous, là où se trame sa circulation profonde, restaient énigmatiques. A l’exception des tropiques où quelques dizaines de bouées fixées au fond surveillent ses frasques. Le reste, immense, ne lâchait ses secrets que lors des fugaces coups de sondes des océanographes, au long de leurs navigations. Or, les dessous de l’océan, «c’est décisif pour comprendre son fonctionnement, son rôle climatique ou la répartition des nutriments à l’origine de toute la vie marine», explique Pierre-Yves Le Traon, de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer).

Logistique. Poséidon va pourtant perdre sa dernière part de mystère. L’outil de ce dévoilement ? Une armada sous-marine : 3 000 espions, baptisés «flotteurs dérivants» par les ingénieurs et disséminés dans toutes les grandes mers du globe. Ces engins automatiques plongent jusqu’à 2 000 mètres, enregistrent températures et salinité, remontent en surface et envoient leur précieux butin ainsi que leur position aux laboratoires du monde entier.

Lire la suite

Les recifs corallien de Cozumel épargnés

0 commentaire 1334

Les magnifiques récifs de corail de l’île carribéenne du Mexique, Cozumel, semblent avoir été épargnées par l’ouragan Dean, ce qui ravit les centres et les amateurs de plongée sous-marine.

L’île de Cozumel du Mexique, considérée comme l’un des lieux de plongée les plus beaux au monde et qui correspond à un haut lieu touristique pour le Mexique, avait été durement touchée par l’ouragan Wilma en 2005.

La tempête avait fait s’effondrer les hôtels à cause de ses vents violents, elle avait inondé un hôtel très connu et avait endommagé les récifs de corail. 

L’ouragan Dean est arrivé sur la péninsule du Yucatan mardi, au sud de Cozumel et de Cancun et était alors une tempête de catégorie 5, le type le plus puissant d’ouragan. Mais aucun décès n’a été enregistré, ni aucun dégât sérieux.

 « Je n’ai pas vu de dégâts. Juste un peu plus de sable que d’habitude sur les récifs de corail » a déclaré le maître de plongée Mario Jimenez après avoir guidé des touristes lors de la plongée de midi à travers les Palancar Gardens, un système de formations de coraux étriquées et colorées qui se trouve dans la partie sud de l’île du Mexique.

suite

Lire la suite