some image

Actualités plongée


Les effets du tourisme sous-marin italien en Egypte

0 commentaire 2887

Quels sont les effets du tourisme sous-marin italien sur le monde sous-marin égyptien? Comment convaincre les plongeurs et touristes de protéger le monde sous-marin? Et comment doit se présenter un tourisme sous-marin durable? Ce sont les questions posées dans le cadre d'une étude de longue durée par le projet STE Scuba Tourism for the Environment, un projet soutenu par AWARE.
La Fondation Project AWARE et PADI ainsi que tous ceux qui apprécient le sport de plongée, voient un intérêt vital à ce que la pratique de ce sport préféré n'ait pas de conséquences néfastes sur le monde sous-marin - et mieux encore, profite à la faune et à la flore sous-marine. Ce sont les raisons pour lesquelles la Fondation Project AWARE ensemble avec le Department of Evolutionary and Experimental Biology de l'Université de Bologne en Italie, entame une observation de longue durée.
 
 La recherche, dans le cadre de laquelle on essaiera de répondre à une grande quantité de questions, constitue une relation avantageuse entre d'une part la science et d'autre part le monde socio-économique. Elle prétend d'une part accomplir un monitoring de l'environnement dans les profondeurs et simultanément mettre en place une éducation basée sur la nature. Les buts suivants veulent être atteints avec ce projet:
Etablir un rapport sur l'état de la biodiversité dans la région autour de Sharm el Sheikh, Nab, Dahab et Hurghada.
Inciter les touristes à adopter un comportement soucieux de l'environnement.
Et par cela, finalement, participer à l'évolution vers un tourisme formé à une culture de la durabilité. 

suite

Lire la suite

PADI et le projet AWARE : protection des dauphins

0 commentaire 1706

L'année 2007 a été déclarée année du dauphin par l'UNEP, le Programme des Nations Unies pour l'environnement. Et ce n'est pas sans raison puisque les espèces différentes (plus de 30) de dauphins sont fortement menacées et qu'il ne s'agit de rien de moins que d'assurer leur survie dans les prochaines années. Beaucoup d'organisations et entreprises du monde entier apportent leur contribution pour l'année des dauphins. Le Project AWARE s'engage également, avec PADI et la compagnie de voyage TUI en tant que partenaire principal, pour les dauphins.

 La campagne « Année du dauphin » a pour but de favoriser la compréhension des problèmes des dauphins ainsi que de susciter une prise de conscience de leur situation menacée. La campagne attirera l'attention sur les dangers auxquels sont exposés ces mammifères marins et donnera simultanément des informations sur les actions possibles qui servent à la conservation du milieu naturel. 

Les dauphins sont des mammifères qui vivent dans l'eau et appartiennent à la famille des otoncètes (cétacés à dent). De nombreux humains et zoologues les comptent parmi les animaux les plus intelligents sur terre. Effectivement, ces animaux possèdent un gros cerveau avec un cortex complexe

suite

Lire la suite

Protection des requins / CITES

0 commentaire 1624

En juin dernier, la CITES (Convention of International Trade in Endangered Species- Convention du commerce international sur les espèces en danger), un événement important pour la protection de l'environnement et des animaux, a eu lieu à La Haye aux Pays Bas. La liste des demandes contenait des requêtes importantes concernant la protection de diverses sortes de requins. Nous vous rendons compte des décisions et des nouvelles de la dernière CITES. 
  
 Les lecteurs des nouvelles électroniques de AWARE s'en souviennent: En février dernier, nous vous avons fait part que la prochaine CITES se tiendrait en juin 2007. CITES est l'un des accords les plus importants au monde en ce qui concerne le comptage des animaux et des plantes menacés. La Commission CITES auprès de l'UE avait décidé fin 2006 de soutenir une demande de l'Allemagne grâce à laquelle le requin taupe commun ou maraîche et l'aiguillat ou chien de mer entreraient dans la liste des races sous protection particulière. 

suite

Lire la suite

Ostreopsis ovata

0 commentaire 1553

Ne vous fiez pas à sa taille : Ostreopsis ovata a beau être microscopique, elle recèle un très grand pouvoir de nuisance pour les baigneurs et les plongeurs qui ont la malchance d’entrer en contact avec elle. Habituellement fixée sur les grandes algues brunes que l’on voit le long des rivages, Ostreopsis ovata s’en détache entre fin juillet et début août au moment de sa floraison.

Gare alors aux malchanceux : le contact avec l’algue provoque des symptômes comparables à ceux de la grippe (fièvre, nausées), des conjonctivites, des démangeaisons et des troubles respiratoires. S’ils disparaissent rapidement après un traitement à base d’antihistaminique, ces désagréments peuvent gâcher le séjour des vacanciers et ont déjà entraîné la fermeture temporaire de plages en 2005 et en 2006, à Gênes (Italie).

suite

Lire la suite

Une seule tortue baguée

0 commentaire 1540

L’opération « tortues NC » menée par le WWF affiche ses premiers résultats. La ponte dans cette région semble plutôt restreinte et une seule tortue a été baguée depuis le 26 décembre dernier.

Depuis la nuit du 26 décembre, avec l’appui du centre de plongée « Babou plongée côté océan » qui a transporté les personnes sur les îlots, 27 volontaires ont été répartis sur les six îlots de la région afin de compter les femelles pondeuses et déterminer les espèces présentes.
Quelques traces ont été trouvées sur les îlots et une seule tortue a été baguée. D’après un spécialiste australien, le docteur Colin Limpus, qui a participé à l’opération en faisant le comptage des traces de tortues par avion, deux espèces de tortues marines viennent pondre sur les îlots mais en très petits nombre.

suite

Lire la suite

Polynésie : l'Aquarium protégé

0 commentaire 1851

Sur proposition du ministre de la mer, un arrêté a été pris la semaine dernière réglementant la pêche sur la zone appelé "l'Aquarium", située dans le lagon de la commune de Faa'a à Tahiti. Par ailleurs, le service technique de la pêche va oeuvrer afin de repeupler en bénitiers et poissons l'ensemble du lagon des communes de Faa'a et de Punaauia

"En 1976, le site dit 'l'Aquarium' était un banc de sable. "J'ai commencé à aménager le lieu avec quelques coraux. Puis, de 1985 jusqu'en 1987, j'ai déplacé plus de 100 tonnes de coraux qui se sont développés sur ce site que tous les plongeurs ont baptisé tout naturellement l'Aquarium", témoigne Henri Pouliquen, précurseur de la plongée en Polynésie française et propriétaire du club Tahiti Plongée à Faa'a (côte Ouest de Tahiti). Il est en outre, moniteur diplômé trois étoiles de la confédération mondiale des activités subaquatiques. Son histoire est un roman. En résumé, il est le père de la plongée polynésienne et "l'inventeur" de ce petit paradis aquatique nommé "l'Aquarium" fréquenté aujourd'hui par plus d'une centaine de variétés de poissons.

source

Lire la suite

Victoire pour les Requins!

1 commentaire 2854

L'association Longitude 181 nature vient d'obtenir l'accord du ministère du développement durable de Polynésie (oct 2005) pour la protection des requins.

Courrier reçu:

Titre : A monsieur le Président de l'association Longitude 181 NATURE
Objet : Réglementation du commerce des ailerons de requins en Polynésie française.
Réf. : Nombreuses pétitions "appel contre le commerce des ailerons de requins en Ploynésie française et pour la création de sanctuaire dédié aux requins".

Monsieur,
Plusieurs membres du Gouvernement de Polynésie française ont été destinataires de diverses pétitions et demandes, toutes relatives à la problématique du commerce des ailerons de requins.
Sur ce point je tiens à vous indiquer que des projets de textes, visant à interdire la commercialisation des ailerons de requin en Polynésie francaise ainsi que la pêche des requins pour leurs ailerons, leurs dents ou leur mâchoire, ont déjà été élaborés et sont actuellement en cours de validation.
Ce projets de texte, me semble t-il, intègreront votre souhait d'interdire le commerce des ailerons de requin en Polynésie française et de créer des sanctuaires.
Par ailleurs, et afin de résoudre à long terme la problématique de la pêche des requins, mes services travaillent aussi sur le classement de certaines espèces de requins en animal protégé. 'élaboration des textes adéquats nécessiteront d'importants délais au vue des études à réaliser au préalable; il sera donc envisagé, dans l'attente, la création de sanctuaires au niveau de toutes les passes des îles de la Polynésie française. Ainsi, l'interdiction totale de toutes les activités de pêche des requins (shark finning) et de shark feeding dans lesdites passes sera instaurée.
Pour toutes informations complémentaires, mes services restent à votre entière disposition.
En espérant avoir répondu à vos attentes, je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Signé : Georges HANDERSON - Le ministre du développement durable de Polynésie

Lire la suite

Le récif corallien toujours en bonne santé

0 commentaire 2218

Comme chaque année depuis trois ans, une équipe de scientifiques est venue vérifier l’état du récif dans les alentours de Hienghène. Le Club Babou Plongée soutient cette opération et met à disposition matériel et plongeur.

Depuis 1997, la Nouvelle-Calédonie participe à un programme international d’observation de l’état de santé des récifs coralliens : le programme Reef Check. Dans ce cadre, l’Ifrecor (Initiative française pour les récifs coralliens) finance depuis 2003 le suivi de onze sites répartis dans les trois provinces.
Sur chaque site, trois zones sont observées sur trois types de récifs : récifs frangeant en bordure de plage, intermédiaire aux abords des îlots, et la barrière. Les scientifiques y observent la vie sous-marine. Ils comptent certains poissons et invertébrés d’intérêt commercial ou servant d’indicateurs de l’état de santé du récif. Le pourcentage de couverture corallienne vivante est également noté.
À l’aide de blocs de plongée, Claire Garrigue, Sébastien Fananoz, les deux spécialistes, aidés de Thierry Baboulenne, moniteur et gérant de Babou plongée, ont vérifié l’état du récif de Hienghène.

Pas d’impact néfaste sur les sites de plongée

Source et suite

Lire la suite

L'Egypte protège ses requins; une idée pour la Polynésie!

0 commentaire 2389

Un requin tigre pêché à Hurghada. C'était une femelle pleine !

Cet événement a été un traumatisme dans la communauté locale car cela s'est passé devant des bateaux de plongées qui ont de suite alerté les autorités. Gérard et Léa Besse, directeur de Dune, centre ambassadeur de la charte internationale du plongeur responsable, l'association Hepca, aidée de la Red Sea Association et du ministère des Parcs Marins EEAA, ont réussi à obtenir un décret du ministère de l'agriculture et des pêcheries pour la protection des requins en Mer Rouge.

Une loi devrait rapidement voir le jour, car le Président de la Fédération Egyptienne de plongée, Le Dr Mohamed A. Saleh est  membre du Parlement Egyptien, plongeur lui même et très préoccupé par le massacre des requins. Une belle victoire pour les requins Egyptiens !!!

Lire la suite

Contre l'organisation des compétitions de chasse sous-marine

14 commentaires 6952

Longitude 181 NATURE s'élève contre l'organisation des compétitions de chasse sous-marine. Une compétition sera prochainement organisée à Saint Jean de Luz. Le président du SNMP (Syndicat National des Moniteurs de Plongée qui est Ambassadeur de la Charte du Plongeur Responsable) a réagi très vivement, en envoyant une lettre au Ministre de l'Ecologie et du Développemeent durable. Nous publions, ci-dessous, partie de la lettre à laquelle nous nous associons. Madame le Ministre, Nous venons d'être informés que la Fédération Française d'Etudes et de Sports Sous-marins organisait du 6 au 9 octobre 2005 les XXV èmes Championnats Euro Afrique de Pêche sous-marine Individuels à SAINT JEAN de LUZ. Ces Championnats qui vont compter au minimum 70 participants permettront à chacun d'eux 33 prises journalière dont certaines espèces peuvent descendre jusqu'à 335 grammes ! La région est déjà sinistrée sur le plan de la pêche artisanale, il parait scandaleux de venir amoindrir des zones de frai dans ce contexte ! La taille marchande des espèces autorisées à la pêche d'un poids minimum de 335 g dans le règlement de la compétition serait normalement passible d'une amende et de jugement en pénal pour un artisan pêcheur professionnel.

Cliquez sur "Suite..."

Lire la suite