some image

Actualités plongée


Des racines et des ailes: plongée dans le lac Vouglans

0 commentaire 1316
  • Des racines et des ailes: plongée dans le lac Vouglans

Des plongeurs mandatés par l’émission de France 2 « Des racines et des ailes » sont allés, hier, débusquer la chartreuse, un fleuron du patrimoine jurassien englouti dans les profondeurs du lac de Vouglans
« Nous voulions mettre les lacs du Jura en valeur. Quelqu’un m’a parlé de la chartreuse engloutie du lac de Vouglans. Ca m’a tout de suite fait rêver », explique la réalisatrice Katia Chapoutier.

L’équipe d’Eclectic Production mandatée par l’émission « Des racines et des ailes » pour réaliser un film sur le patrimoine du Jura, a donc embarqué hier, a bord du bateau d’Aquatix, la seule structure de plongée professionnelle du département. Selon Katia Chapoutier, le patron d’Aquatix, Grégory Tourreau est « la référence pour cette plongée ». La réalisatrice l’a donc d’abord déniché, lui. « Le problème, c’est que mon caméraman, Damien, est excellent. Mais je ne pouvais pas lui demander de plonger à cinquante mètres de profondeur pour filmer l’édifice », sourit-elle. Greg Tourreau a donc présenté à Katia l’un de ses clients belge, Thierry Hustin, un fan de vidéo subaquatique. L’homme a déjà filmé la chartreuse en plongée. « Nous avons visionné son travail et nous l’avons trouvé très bon ». Voilà pour la partie technique. Mais qu’aurait été ce film réduit aux seules images ? C’est là que Greg est à nouveau intervenu en avançant le nom d’un autre de ses clients, le plongeur dijonnais Gérald Naigeon.

« Depuis qu’il a découvert la chartreuse, il est tombé amoureux des lieux, il est devenu un véritable spécialiste de son histoire », souligne Katia.

Tout ce petit monde s’est retrouvé, en début d’après-midi, amarré à l’une des bouées qui signalent le site de plongée à quelques encablures du port de la Mercantine. Deux plongées étaient envisagées. Après la première, un débriefing des images sur la plage a montré qu’une seconde immersion n’était pas nécessaire.

Manifestement, Thierry Hustin avait fait du bon boulot dès le premier passage. L’idée des producteurs de l’émission patrimoniale était de mettre en lumières les trésors cachés du Jura.



suite

0 commentaire

select mot_de_passe, pseudo, hash from touist_utilisateurs where userid=''

Ajouter un commentaire