some image

Actualités plongée


Réaliser un scooter sous marin

0 commentaire 25145

LOCATION SCOOTER SOUS MARIN (Strasbourg) -> cliquez ici

 

CARACTERISTIQUES GENERALES

- Longueur hors-tout 1 m environ
- Poids 25 kg
- Vitesse 5 km/h environ
- Autonomie 30 à 40 minutes



FOURNITURES

- Tubes PVC 200 mm de diamètre (corps et carter)
- 2 manchons pour tube PVC 200 mm avec couvercle à vis et joint
- 1 tube de colle pour PVC rigide
- Contre-plaqué marine de 15 mm d'épaisseur
- 3 m de tube de 13/15 mm de diamètre traité anti-corrosion
- 1 m de gaine en mousse plastique
- 1 moteur 35/40 V de 250 W, vitesse 1500 tours-minute
- 1 hélice avec arbre, roulement et joints toriques provenant d'un moteur hors-bord de 3 CV
- 3 batteries "sèches" de 12 V/6 AH (nickel cadmium)
- Presse-étoupe électrique et bouton-poussoir étanche avec collier de serrage, fils électriques, prises femelles, fiches banane
- Tissu de verre, résine synthétique et durcisseur
- Contre-plaqué de 10 mm d'épaisseur
- 1 m de feuillard d'emballage de 10/10ème X 25 mm
- 4 kg de plomb (pour lest)
- Visserie, rondelles, écrous, tiges filetées M6 (inox) et goupilles
- Plat en laiton (pour équerres)
- Tube de 7/10 de diamètre (en laiton ou inox) pour entretoises
- Antirouille et peinture marine


La flotabilité tient compte du volume et du poids de l'appareil. Le scooter bien équilibré et lesté doit plonger ou remonter sans effort. Déposé dans l'élément liquide, il doit, moteur arrêté et sans être maintenu, demeurer immergé au ras de la surface avec l'avant légèrement incliné dans l'eau de 5° environ ; considérons ces conditions comme étape initiale avant chaque plongée.

 

REALISATION

LE CORPS

Il devra être parfaitement hermétique. Les fixations intérieures et extérieures se feront par collage (opération à soigner particulièrement pour assurer une étanchéité fiable). Couper dans du tube PVC diamètre int. 200 mm une longueur de 520 mm, ébavurer les découpes. Après la mise en place définitive du moteur et des batteries, les 2 manchons AB d'une largeur de 120 mm seront emboîtés au corps sur 60 mm et collés au "Sikaflex gris" (colle PVC), ce qui portera la dimension définitive à 640 mm.

 

LE GUIDON

Le guidon plié à la cintreuse sera façonné dans un seul morceau de tube BA traité anti-corrosion de 13/15 mm de diamètre. Commencer par construire la partie guide tout en ayant pris soin, avant de plier, de glisser la gaine plastique. Les 2 coudes réalisés, ramener parallèlement les 2 bras sur une largeur de 210 mm, pour recevoir les 2 cerclages BB en PVC diamètre int. 200 x 40 mm munis de leurs brides BC confectionnées dans du feuillard d'emballage de 25 mm.

 

LES STABILISATEURS

Découper dans du contre-plaqué marine de 15 mm d'épaisseur, 2 formes triangulaires BC ; biseauter et arrondir les 2 bords extérieurs. Après ponçage, fixer chaque élément symétriquement aux 2 bras du guidon BA par 2 petites équerres fabriquées dans du plat de laiton, vissées sous les stabilisateurs par vis à tête fraisée.

 

LA QUILLE

Prendre un tube de diamètre de 40 mm muni d'un bouchon fileté (genre tube de chauffage). Conserver la partie bouchée puis débiter une longueur de 300 mm. Fermer le tube en soudant, en bout de l'extrémité coupée, une rondelle de fer plat de même diamètre. Façonner ensuite dans du feuillard d'emballage de 25 mm de large, 2 colliers identiques formés de 2 petites brides pliées et percées au diamètre de 7 mm pour recevoir les tiges filetées M6. Positionner les colliers sur le tube et serrer l'ensemble par écrous-freins. La quille ainsi réalisée viendra se placer par l'intermédiaire des tiges filetées sur les brides des cerclages BB et permettra aussi le serrage du corps AA. Lester le tube en le remplissant de plomb, les essais du scooter en plongée permettront de définir le poids exact du lest à donner pour équilibrer au mieux l'appareil chargé de ses accessoires de propulsion.

 

LE CAPOT AVANT

Le capot avant conçu à base de tissu de verre et de résine synthétique sera moulé sur une forme dphérique en 3 à 4 couches successives en respectant le temps de durcissement nécessaire entre chaque couche. Pour créer le capot, utiliser comme support de moulage un ballon, une forme plus allongée serait tout aussi acceptable. Vous pouvez faire preuve d'imagination, à condition de respecter la zone d'accostage du capot avec le diamètre du corps AA. Le capot démoulé sera poncé. Dans du feuillard de 25 mm de large, couper 4 pattes EB percées sur un bord par un trou fraisé diamètre 5 mm, l'autre côté sera soudé ou vissé sur le collier EA préalablement formé de ses brides. Serrer cette ceinture sur l'avant du corps par vis et écrous papillon. Présenter le capot positionné et plaqué sur l'avant du corps, contre-percer les pattes et le capot et fixer par vis et écrous. Le capot percé de trous permettra à l'eau de s'engouffrer et de servir de lest. En complément, un disque de plomb dont le poids reste à définir sera fixé à l'intérieur de cette calotte.

 

LE CARTER DE PROTECTION

Dans du PVC de 200 mm de diamètre, couper une largeur BD de 85 mm, puis sur le pourtour de ce rondin, percer diamétralement 2 trous, ils détermineront le centrage du carter autour de l'hélice. La fixation sur le guidon se fera par 2 entretoises AD, fabriquées à partir de tiges filetées et de tubes, maintenus par rondelles et écrous. Le carter est fixé définitivement au guidon après la mise en place du corps AA. N'oubliez-pas que celui-ci doit être positionné très en avant de l'hélice de façon à donner le maximum de protection.

 

LA PROPULSION

La mise en place du moteur consiste à créer 2 flasques FA en contre-plaqué de 10 mm ajustés pour coulisser dans le corps AA de façon à aligner parfaitement le moteur de l'hélice. Le moteur sera fixé aux flasques par ses fixations d'origine. Les flasques FA seront maintenus entre eux par 4 entretoises fabriquées avec des tiges filetées M6 et écrous. Hélice, arbre et joint torique proviennent d'un moteur hors-bord de 3 CV ; la seule modification apportée sera de percer l'arbre pour emmancher en bout, et perpendiculairement à l'axe, une goupille "Mecanindus" qui servira d'entraînement. En bout de la goupille viendra se placer un cardan FC (conçu dans un simple tube) emmanché sur l'arbre moteur et fixé par vis ou goupilles afin de parer à quelques écarts de concentricité lors du montage hélice/moteur. La lumière du cardan ainsi que l'alésage intérieur seront usinés large, sans excès. L'ensemble arbre et joint sera logé et bloqué par écrous et contre-écrous au centre du couvercle arrière dans une ouverture exécutée suivant les pièces disponibles. Assurer l'étanchéité par un joint de caoutchouc intercalé entre le couvercle et l'écrou de serrage. Le support moteur est maintenu en place dans le caisson par l'intermédiaire d'une équerre FB vissée sur un tasseau collé en place dans le caisson.


ASTUCES

Après avoir glissé le moteur dans le corps et collé le manchon arrière AB muni de son couvercle, faites buter celui-ci le moteur tournant quelques secondes pour marquer par frottement l'axe du trou à exécuter ; dévisser le couvercle et exécuter le trou. Par ce principe, vous obtiendrez l'alignement parfait entre le moteur et l'hélice.

 

BATTERIES

Dans du contre-plaqué de 10 mm, fabriquer un caisson composé d'un fond, de 2 côtés et d'un flasque avant et arrière. Les batteries seront tenues par sangles ou couvercles. L'ensemble sera glissé à l'arrière du corps. En prévoyant une garde de 50 mm environ pour loger les connexions. Le ressort d'une ou deux lames de PVC, passées par l'ouverture arrière et venant buter sur le fond du manchon AD, plaquera et bloquera le caisson contre le tasseau support de l'équerre FB. Dans l'eau le scooter évoluera dans toutes les positions, les batteries doivent être fixées et solidaires ; il est très important d'utiliser des batteries sèches au "nickel cadmium" (sans acide ni eau) en effet, une fuite entraînerait des conséquences regrettables et une remise en question de l'appareil (seul inconvénient : le prix de revient).

 

BRANCHEMENT ELECTRIQUE

Avant chaque recharge, accéder aux connexions en démontant le capot et le couvercle ; les batteries seront rechargées séparément. Indépendamment au couplage alimentation-mteur, les bornes - et + de chaque batterie seront reliées à 2 fils électriques gainés, soudés sur les contacts d'une prise femelle. Repérer les polarités en marquant d'une couleur différente les 2 contacts (ex. : rouge pour le + et bleu pour le -). Prévoir des longueurs de fils suffisantes pour brancher le chargeur sans être gêné. Après la recharge, veiller à revisser soigneusement le couvercle puis remonter le capot. Le couplage alimentation-moteur : relier entre eux le - de la première batterie au + de la deuxième, le - de la deuxième au + de la troisième. Connecter comme précédemment le + de la première et le - de la troisième par l'intermédiaire de prises banane, à une prise femelle aux contacts repérés dissociés des autres par un marquage 36 v. Pour le passage du câble électrique percer le manchon AB. Assurer l'étanchéité par un presse-étoupe électrique (renforcé éventuellement par un joint au silicone). Le moteur fixé au guidon par un collier sera actionné par la pression de la main sur un bouton poussoir étanche connecté entre les batteries.


LES FINITIONS

Après assemblage définitif, le scooter est revêtu d'une peinture marine et les parties métalliques sont passées à l'anti-rouille et peintes ; ou bien peindre au fur et à mesure chaque pièce terminée. Dans une baignoire, effectuer une première approche du lest à donner ainsi qu'un test d'étanchéité et un dernier contrôle de bon fonctionnement. L'engin est prêt pour sa première navigation qui servira à affiner le lestage.


NOTRE INFORMATION

Initié à la plongée sous-marine, vous pouvez avec l'aide de votre scooter sous-marin, envisager de merveilleuses "ballades". Vous respecterez surtout les consignes de sécurité ; une règle stricte s'impose à tout plongeur : le respect absolu de la faune et de la flore sous-marine.
Temps de réalisation, trois week-ends environ.
Coût : Le corps de l'appareil de 400 à 500 F, au total 1500 F, le moteur et l'hélice étant achetés d'occasion.


LES IMAGES




Voir les schémas en 300 dpi :

Schéma 1 (218 ko)
Schéma 2 (59 ko)

Source: Magazine système D

LOCATION SCOOTER SOUS MARIN (Strasbourg) -> cliquez ici

0 commentaire

select mot_de_passe, pseudo, hash from touist_utilisateurs where userid=''

Ajouter un commentaire