some image

Actualités plongée


Sea Shepherd interpelle la FFESSM

0 commentaire 348
  • Sea Shepherd interpelle la FFESSM
L’organisation Sea Sheperd interpelle la Fédération Française de plongée au sujet du risque requin à La Réunion. Elle accuse les représentants locaux de la fédération d’entretenir une campagne de désinformation.

Monsieur le Président Jean-Louis Blanchard,
Depuis 2011 se joue à la Réunion une crise qualifiée de « crise requin ». Vos représentants sur place ont très vite initié un programme de marquage et de « recherche » en parallèle au programme de marquage et de recherche scientifique d’Etat (CHARC).

Dès le départ les représentants de Sea Shepherd ont pu assister à certaines des réunions du CRESSM Réunionnais sur ce sujet ; mais aussi entendre les déclarations de leurs responsables sur place lors de divers ateliers ou comités traitant de cette crise et organisés par les autorités.

A travers la raison avancée de mener des marquages et la tribune que leur offre leur statut de responsable de votre fédération, ces personnes diffusent depuis 2011 la théorie d’une surpopulation de requins tigres et bouledogues à la Réunion. Pourtant aucun résultat du programme officiel d’état ne permet de l’affirmer ; et les scientifiques chargés du dossier viennent encore de confirmer récemment que non seulement, aucun élément scientifique ne va dans le sens d’une surpopulation, mais qu’en plus des opérations de pêche risquent d’anéantir les résultats travail d ‘études amorcé à grands frais dans le cadre du programme CHARC.

Ces mêmes personnes, qui parlent au nom de votre fédération sont des moniteurs de chasse confirmés, largement connus et qui ont vu leur activité de chasse repoussée hors des frontières de la réserve marine lors de sa création en 2007. Cette même Réserve qu’ils accusent d’être un des facteurs à l’origine de cette crise requin dans le sens où –selon leur théorie- en les empêchant de chasser, elle les empêcherait aussi d ‘éloigner les requins. Ces personnes omettent de préciser que certaines zones de la Réserve sont déjà ouvertes à la chasse, assouplir encore davantage la réglementation reviendrait à faire de cette Réserve Marine une coquille vide.



C’est donc bien au nom de votre fédération, que ces personnes affirment qu’il y a trop de requins côtiers à la Réunion et que la réserve marine en est en partie responsable. Aussi préconisent-ils – la « régulation de requins » toujours au nom de la Fédération Française de plongée- par des pêches financées par l’Etat et le retour des chasseurs sous marins dans l’espace de la réserve marine de la Réunion.

Détail qui mérite d’être souligné : l’un des acteurs qui parle au nom de votre fédération et propage ces conjectures est non seulement moniteur fédéral de chasse ; mais son fils, pêcheur professionnel de son état se trouve être en charge des pêches d ‘Etat (114 requins dont 24 déjà pêchés) et des projets de pêches au requin (Projet WEST) que tous deux souhaitent voir être pérennisé à l’avenir, aux frais de l’Etat.

Face au silence de la Fédération Française de plongée, la question qui suit s’impose donc d’autant plus. Cautionnez- vous, Monsieur le Président, les propos et agissements du CRESSM Réunionnais qui, au nom de votre Fédération ont entamé une campagne de désinformation afin de légitimer, voir financer leurs activités de pêches à la Réunion ?

source

0 commentaire

select mot_de_passe, pseudo, hash from touist_utilisateurs where userid=''

Ajouter un commentaire