some image

Actualités plongée


Un vêtement simple pourrait aider à prévenir la mortalité maternelle lors de l’accouchement

0 commentaire 3520

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs se spécialisant dans la santé maternelle, un vêtement de conception technologique simple aurait le potentiel de prévenir une cause de mortalité importante chez les femmes en couches dans les pays en voie de développement.
Les résultats de l’étude révèlent que le recours à un complet en néoprène peut sauver la vie des femmes souffrant d’hémorragies obstétriques causées par l’accouchement. Selon les chercheurs, les hémorragies sont responsables de 30 pour cent des 500 000 décès qui surviennent annuellement dans le monde lors d’un accouchement, dont la presque totalité dans les pays pauvres.
Les résultats d’une étude pilote menée dans divers sites en Égypte sur l’utilisation du complet ont paru dans le numéro d’aujourd’hui de la version électronique du British Journal of Obstetrics and Gynecology. La version imprimée sortira en avril 2006.

La Dre Suellen Miller, experte internationale en santé maternelle et directrice des Safe Motherhood Programs du Women's Global Health Imperative de l’UCSF, a dirigé cette étude pilote sur l’utilisation d’un vêtement antichoc non pneumatique (NASG – non-pneumatic anti-shock garment).
Le NASG est un complet en néoprène léger et réutilisable qui rappelle le bas d’une combinaison isothermique (utilisée en plongée sous-marine, entre autres). Il consiste en cinq segments dont chacun est muni de fermetures en velcro. La compression cruciale se produit grâce à l’extensibilité tridirectionnelle du néoprène et aux fermetures serrées en velcro.

Suite



0 commentaire

select mot_de_passe, pseudo, hash from touist_utilisateurs where userid=''

Ajouter un commentaire